Puits Willy, le (site archéologique, Lajoux)

Objet : dépotoir (?)
Datations : époque gallo-romaine
Fouilles : 1987-1988, W. Jakob et S. Beuret ; 1989, Office de la culture, F. Schifferdecker
Collections : Office de la Culture, Porrentruy

C'est à l'est du village de Lajoux (Franches-Montagnes) en direction de Fornet-Dessus que s'ouvre le Puits Willy, emposieu (ou doline) le plus occidental d'une série de creux d'origine karstique situés en zone marécageuse.

Lors d'une désobstruction du fond de la doline entreprise par le Spéléo-Club Jura en automne 1986, des tessons de céramique furent mis au jour, répertoriés, puis prélevés avec leurs coordonnées. Ce mobilier, presque exclusivement gallo-romain, exception faite de quelques ossements et objets modernes, entraîna en septembre 1989 la fouille systématique des déblais ramenés du fond de la doline. Elle permit la découverte d'un lot de céramiques gallo-romaines présentes uniquement à la base des dépôts sédimentaires. De nombreuses pisolithes et des scories accompagnaient ces tessons, témoignant par-là d'une activité de réduction du minerai de fer, voire aussi de la présence d'une forge dans les environs immédiats du site. Il est pour l'instant impossible de préciser si l'exploitation de ce minerai a été postérieure ou contemporaine du dépôt gallo-romain, ce dernier ne constituant de manière certaine qu'un échantillon de la totalité de la céramique enfouie.

Les tessons, très souvent érodés par leur séjour dans le milieu acide du sous-sol argileux, constituent un lot homogène: plus de 40% du matériel sont des produits importés de Gaule méridionale (sigillée et amphores), le reste étant une production à composantes plutôt régionales. La proportion de sigillée représente 40% du total des pièces et illustre des formes caractéristiques du milieu du Ier siècle apr. J.-C. Quant aux cruches et à la céramique commune (marmites, pots à provisions et gobelets pour l'essentiel), elles s'accordent parfaitement à cette datation, également corroborée par les exemplaires de pâtes claires et sombres, plutôt grossières. La céramique fine compte quelques gobelets et coupes aux surfaces soigneusement lissées et aux formes issues entre autres des ateliers d'Augusta Raurica.

Le lot de Lajoux semble donc correspondre à un dépôt constitué, si ce n'est en une seule fois, du moins sur une brève période que l'on peut situer au cours du règne de l'empereur Vespasien (70-80 apr. J.-C.). La voie secondaire reliant le Plateau suisse au nord de la Gaule est sans doute la raison de la présence à cet endroit de ce type de site. La proximité de l'axe attesté à travers la chaîne du Jura entre Avenches et Mandeure par Petinesca, le col de Pierre Pertuis, Bellelay, Lajoux, Bone en Bez, la Caquerelle et Alle, permet d'émettre trois hypothèses principales sur l'origine de ce lot, un dépôt rituel lié à une divinité topique étant écarté du fait de l'absence d'offrandes caractéristiques :

- résidus d'un habitat ou d'un relais routier situé dans les environs immédiats;
- rejet d'un établissement provisoire lié à des travaux d'exploitation du minerai de fer;
- chargement d'une carriole.

De ces trois possibilités, la première semble la plus plausible vu le type de mobilier mis au jour, ce qui constituerait une des premières manifestations effectives de la pénétration romaine sur les hauts plateaux jurassiens.

Voir aussi la notice Archéologie.

Claude Juillerat et François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997 (complété en 2008 : Ludwig Poget), 9/06/2009

Bibliographie

Stève Beuret, « Contribution à l'inventaire spéléologique du Jura, le Puits Willy », in Le Jura souterrain, 1, 1988, pp. 13-18
Olivier Paccolat, François Schifferdecker, « Un lot de céramique gallo-romaine découvert à Lajoux JU, Puits Willy » », in Annuaire de la Société suisse de préhistoire et d'archéologie, 75, 1992, pp. 167-176
Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
Jean-Daniel Demarez, Répertoire archéologique du canton du Jura du Ier siècle avant J.-C. au VIIe siècle après J.-C. (CAJ n° 12), Porrentruy, 2001
www.jura.ch (juin 2009)

Lien: http://w3.jura.ch/services/oph/sar/Sites_nonA16/LAJ-WI/LAJ-WI-Texte.htm