Berninger, Jean Antoine (1752-?)

Originaire de Kleinwallstadt (Bavière). Né le 10 décembre 1752. Fils d'Athanase, conseiller de l'Electeur Palatin, et de Françoise.
Il a d'abord été pendant deux ans vicaire, puis professeur de grammaire au collège électoral d'Aschaffenburg ; au temps de la révolution, il a été en ministère dans plusieurs diocèses.
Elève du séminaire archiépiscopal de Mayence, ordonné prêtre dans cette ville le 6 avril 1776, il est chapelain et curé dans différentes paroisses de ce diocèse : chapelain à Steinlein am Main (1778) et à Bingen (1780), curé à Friesenheim près de Mayence (1782/3) et à Heimbuchenthal près d'Aschaffenburg (1787). Il quitte la région de Mayence en 1792 et devient curé constitutionnel et desservant dans différentes paroisses d'Alsace : Bergbieten (7 au 22 mai 1792), Hipsheim (22 mai au 1er juillet 1792), Brunstatt et Didenheim (dès le 1er juillet 1792), Waldighoffen (7 octobre 1798 au 2 avril 1800).
Il est cité comme résidant à Arlesheim en mai 1800, en octobre 1801 et à l'automne 1804 ; de constitution robuste, il ne vient cependant pas en aide au desservant du lieu, Georges Floribert Froidevaux. Il est au bénéfice d'une pension de 800 livres, dont il perçoit le tiers. Il est ensuite curé en Rhénanie-Palatinat, à Windesheim en 1806 et à Traben-Trarbach de 1806 à 1808 (aujourd'hui diocèse de Trèves). Le 6 juillet 1808, il reçoit, de l'Administrateur du Trésor public du Haut-Rhin, le droit de percevoir à l'avenir sa « pension » dans le département de Rhin-et-Moselle (ancien département français de la rive gauche du Rhin).

Jean-Pierre Renard, 10/11/2009

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier 2009, p. 184
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)