Erhard, Jean Baptiste (1746-1812)

Né le 5 mai 1746 à Raedersheim (F, arr. Guebwiller, cant. Soultz-Haut-Rhin). Décédé à Steinsoultz le 3 février 1812. Fils de Joseph et de Cléophée née Ebelin.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1769 (janvier-août, novembre-décembre), il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 11 mars 1769 ; il est ordonné sous-diacre le 23 décembre 1769, diacre le 4 avril 1770, prêtre le 22 décembre 1770 (à Porrentruy, dans la chapelle du séminaire). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 22 décembre 1770. Il est d'abord vicaire dans différentes paroisses d'Alsace : à Soultz (Haut-Rhin) en 1771, à Bollwiller le 28 août 1774, au moment de partir pour Paris, où il devient aumônier des pèlerins de langue allemande. Il est nommé au « vicariat royal » de Huningue (sous la tutelle du curé) le 18 juillet 1776, au vicariat de Masevaux le 4 avril 1777, curé de Bartenheim le 2 décembre 1777, curé de Village-Neuf le 8 août 1785. Il a prêté le serment d'obéissance à la Constitution civile du clergé le 13 février 1791 et est cité comme administrateur à Ranspach-le-Bas, desservant d'Hegenheim de juin 1793 à mai 1799, curé de Grand-Huningue en 1797. Retiré à Hegenheim en 1800, il signe son adhésion au Concordat, le 10 septembre 1802, comme curé de Grand-Huningue et administrateur d'Hegenheim ; en 1801, il était qualifié de « curé constitutionnel d'Hegenheim, agitateur sans moralité, adonné au vin ».
Il devient le premier desservant d'Ettingen en 1802 (commission du 6 août) mais n'y reste que brièvement en raison de l'hostilité de ses paroissiens, qui n'acceptent pas la présence d'un prêtre jureur. Un autre prêtre, François Joseph Steiner, désigné comme desservant provisoire d'Ettingen en février 1802, est en concurrence avec lui. E. prête encore le serment lié à sa fonction le 27 avril 1803 dans l'église de Delémont, mais ne reste plus longtemps à ce poste, puisque le précité Steiner est confirmé comme desservant d'Ettingen le 24 mai 1803 et prête le serment lié à sa nouvelle fonction le 27 mai suivant. E. est ensuite desservant à Uffheim (1803-1809), puis vicaire résident à Steinsoultz (1810).

Jean-Pierre Renard, 20/01/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 284