Jecker, Maur (1765-1831)

Né à Büsserach (SO) le 6 juillet 1765. Décédé à Büsserach le 23 août 1831.
Profès du monastère bénédictin de Mariastein le 1er novembre 1784, il est ordonné sous-diacre le 2 juin 1787, diacre le 22 décembre 1787, prêtre le 6 juin 1789 (à Porrentruy, dans la chapelle de la résidence épiscopale). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 6 juin 1789. Nommé curé de Büsserach le 21 novembre 1791, il y reste jusqu'en 1805 (le 28 février 1799, il est arrêté par les Français, puis relâché le 26 juin). En 1802, il y fonde la confrérie de Notre-Dame de l'Assomption, dont il publie les statuts à Bâle en 1804. Le 17 juin 1805, il est nommé curé de St. Pantaleon (SO). En raison de différends avec son Père Abbé, il est rappelé au monastère le 19 septembre 1810 et y devient sous-prieur. La situation ne s'étant pas améliorée, il doit quitter le monastère dans les premiers mois de 1812. Il réside alors la plupart du temps à Blauen, mais sa conduite laisse à désirer, si bien que finalement il est prié de déposer l'habit monacal. Le 20 septembre 1815, il est nommé curé de Labourg (Burg im Leimental BL), où il reste jusqu'en 1827 (il y a pour successeur Fridolin Müller). Il se retire alors à Büsserach.

Jean-Pierre Renard, 27/04/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 376