Schweizer (Schweitzer), François Antoine (1738-1801)

Né à Oltingue (F, Haut-Rhin, arr. Altkirch, cant. Ferrette) le 6 novembre 1738. Décédé à Oltingue le 12 décembre 1801. Fils de Joseph et d'Ursule née Fischer.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1766 (janvier-août) et 1767 (novembre-décembre), il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 15 mars 1766 ; il est ordonné sous-diacre le 20 décembre 1766, diacre le 18 avril 1767, prêtre le 13 juin 1767 (à Porrentruy, dans la chapelle du séminaire) ; il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 13 juin 1767 (post examen supra mediocritatem). Sans doute en raison de son manque de formation, il est successivement vicaire dans de nombreuses paroisses entre 1770 et 1785 (Hagenthal-le-Bas, Stetten-Kappelen, Helfrantzkirch, Oltingue, Leymen), notamment à Allschwil pendant deux ans et à Oberwil (BL) en 1769. Vicaire à Raedersdorf (F, arr. Altkirch) en 1788-1791, vicaire constitutionnel de cette même paroisse en 1791-1792, après avoir prêté le serment civique, vicaire constitutionnel de Durlinsdorf en 1792 (janvier-juillet), interné à Lucelle en 1792 et parti en déportation, il rentre en 1795. Il remplace l'abbé Jean Michel Cartier à Nenzlingen, mais il n'est pas approuvé. Il est adonné au vin et n'est donc guère en état d'exercer ses fonctions. En 1801, il réside à Therwil et est autorisé à y entendre les confessions.

Jean-Pierre Renard, 25/05/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 511