Fleury, Robert (1940-)

Fleury, Robert (1940-)

Originaire d’Alle. Né à Alle, le 12 mai 1940. Fils de Robert et de Marie, née Caillet. Epouse Thérèse Adrienne Périat, originaire de Fahy, régleuse. Deux filles.
Apprentissage postal à La Chaux-de-Fonds. Il travaille ensuite pour les PTT à La Chaux-de-Fonds et dans différentes localités du Jura bernois. Il obtient un diplôme de correspondance commerciale française à Bienne. De 1962 à 1963, il accomplit une école de police et devient fonctionnaire de police de la gendarmerie bernoise.
Alors que le Jura est en pleine agitation due à la Question jurassienne, il est pris dans ce que la presse appelle l’Affaire Fleury. On est en 1964, F., alors fonctionnaire de police à Bienne, est prié de démissionner en raison de ses opinions autonomistes. Comme il refuse d’obtempérer, une procédure judiciaire est engagée qui durera six mois et finira par lui donner raison. Mis à pieds, F. est alors réintégré dans ses fonctions en mars 1965 mais il décide finalement de démissionner en décembre de la même année.
Il travaille ensuite durant deux ans à Lucerne, dans l’administration d’une grande société d’assurances. Il revient dans le Jura et travaille durant quatorze ans dans l’entreprise Fours Electriques SA, à Delémont. Engagé au sein de l’administration de l’Assemblée constituante, il est responsable de l’organisation de l’Exposition Jura 23e Canton en 1978. A la naissance de la République et Canton du Jura, il devient fonctionnaire à la Chancellerie d’Etat. Il assume la responsabilité de l’application de la loi sur les droits politiques et de la gestion du Bureau des passeports et des légalisations, jusqu’à l’âge de la retraite.
Membre du Parti chrétien-social indépendant (PCSI), il est élu maire de Develier en 1976, fonction qu’il occupe jusqu’à fin 1984. Président, durant dix ans, du Syndicat d’épuration des eaux usées de la Vallée de Delémont et président du Syndicat du remaniement parcellaire à Develier. On le rencontre encore dans diverses organisations locales ou régionales, notamment au Comité d’organisation de la Fête du peuple jurassien, qu’il préside de 1968 à 1979.
Correspondant local pour les quotidiens Le Pays, de 1971 à 1990 et pour Le Démocrate, de 1980 à 1990.
F. publie ou participe à la parution de plusieurs ouvrages (cf. p. 2).

Emma Chatelain, 6/07/2010
Dernière modification: 11/05/2017

Bibliographie

Marcel Brêchet, Les années de braise, Delémont : Imprimerie Jurassienne SA, 2003, p. 188-191
Jean-Claude Rennwald, La transformation de la structure du pouvoir dans le Canton du Jura 1971-1990, Courrendlin : CJE, 1994, p. 496, 626, 664
Jean-Claude Choffet et Jean-Pierre Niklès, Le temps donné, Lausanne : Loterie Romande, 1987, p. 267-273
Informations transmises par Robert Fleury (2010, 13.4.2017).