Bourquard, Edmond (1931-)

Bourquard, Edmond (1931-)Originaire de Boécourt. Né à Séprais le 24 février 1931. Fils de Joseph Bourquard, agriculteur, et de Germaine née Meyer, institutrice. Epouse Simone Mertenat, institutrice. Trois enfants. Catholique.
Après avoir suivi les cours de l'école primaire à Séprais (1938-1943) et secondaire à Bassecourt (1943-1946), B. fait des études à l'Ecole normale de Porrentruy où il obtient un brevet d'instituteur (1946-1950). Il est alors engagé à Bourrignon où il enseigne durant onze ans (1950-1961). Durant cette période, B. est très engagé dans la vie sociale de sa commune. Il est notamment membre de Ste-Cécile, du corps des sapeurs-pompiers, secrétaire de la société de tir (tout en n'ayant pas fait de service militaire), président de la société d'arboriculture et fondateur, avec une équipe de jeunes gens, puis animateur d'une société catholique de gymnastique. B. s'installe ensuite à Delémont où il continue son métier d'instituteur (1961-1992).
En 1961, B. adhère au Parti libéral-radical, il est député au conseil de ville de Delémont (1979-1987), qu'il préside en 1985. En 1983, il est élu au Parlement jurassien, de janvier à novembre comme suppléant puis comme titulaire, place qu'il occupe jusqu'en décembre 1994. Il préside le Parlement en 1992 et est alors le deuxième radical, après Jean-Michel Conti, à occuper cette fonction. Il y fait successivement partie des commissions Coopération et Réunification, Justice et Pétitions et Gestion et Finances. Il est aussi membre de la commission spéciale « Bossard » qui s'occupe de la réforme de l'administration cantonale et participe activement au sous-groupe « Ecole » qui s'occupe de la réforme des structures scolaires jurassiennes. Il interpelle le Gouvernement notamment à deux reprises, afin de faire activer les études relatives à la construction de la route de distribution urbaine de Delémont (RDU), et celles relatives à la construction de la nouvelle école professionnelles de Delémont. Il intervient aussi en faveur de la reprise par le canton de certaines routes communales, de l'introduction de l'anglais comme branche à option à l'école primaire, d'une plus grande part du canton aux frais occasionnés dans l'enseignement, notamment pour les communes à faible capacité contributive, et d'une prise en charge, par l'Etat, d'une partie des frais occasionnés par la lutte contre le varroa.
B. ne s'engage pas officiellement dans la Question jurassienne bien qu'il soit plutôt de tendance « Troisième Force ».
A Delémont, B. est le secrétaire de la Commission du Centre sportif et participe ainsi activement à la construction d'une des plus grandes réalisations de la ville. Il est aussi membre de la Chorale de Delémont et de l'Ensemble vocal Kneusslin.

Pierre-Yves Donzé et Emma Chatelain, 11/09/2005
Dernière modification: 24/08/2006

Fonds d'archives

République et canton du Jura, Service des archives et de la documentation

Bibliographie

Informations transmises à l'auteur par Edmond Bourquard.