Deutsch

Jardin « Bellevue » (Porrentruy)

Dans les années 1783/1784 le conseiller intime et grand maréchal du Prince-Evêque de Bâle, Adam François Xavier de Roggenbach (1750-1830), a aménagé hors des murs de Porrentruy un jardin « anglo-chinois » comme ils étaient en vogue à cette époque. Ce jardin aujourd'hui disparu était le premier jardin du nouveau style irrégulier sur le territoire de l'Evêché de Bâle.
Il s'étendait au-dessous de l'actuelle route de Belfort sur la pente d'une colline. Là où se trouve aujourd'hui l'hôtel « Bellevue », on voyait vers la fin du 18e siècle une maison de campagne du même nom qui appartenait au baron de Roggenbach. Cette maison de campagne trônait au-dessus du jardin avec ses chemins serpentant le long de la colline qui guidaient les visiteurs vers un pavillon chinois, un parasol et un ermitage sur un rocher. Tandis qu'au niveau de la maison de campagne se trouvait un jardin baroque, plat et régulier, avec des plantes sculptées en topiaire, la végétation sur la pente était irrégulière et les arbres pouvaient librement étendre leurs branches comme il était d'usage dans les jardins dits « naturels ».
« Bellevue » était le modèle du jardin nommé « Ermitage » près d'Arlesheim, beaucoup plus grand et plus connu, aménagé presque simultanément (1785). Ainsi, les deux lieux principaux de l'Evêché de Bâle disposaient d'un jardin à la mode.
Le jardin « Bellevue » a existé jusqu'au milieu du 19e siècle environ. Ensuite il semble être déchu progressivement et avoir finalement disparu.

Vanja Hug, 8/04/2011
Traduction: Vanja Hug, 11/04/2011
Dernière modification: 22/04/2011

Bibliographie

Vanja Hug, « Das Fürstbistum Basel und seine beiden Landschaftsgärten in Arlesheim und Pruntrut », Schriften des Vereins der Freunde des Domes zu Arlesheim, 4, Arlesheim, 2009
Vanja Hug, Die Eremitage in Arlesheim ' ein Englisch-Chinesischer Landschaftsgarten der Spätaufklärung, vol. 2, Worms, 2008, p. 177'178
Vanja Hug, « Le jardin anglo-chinois de Bellevue à Porrentruy et ses relations avec l'Ermitage d'Arlesheim. Sur les traces d'une découverte », Actes de la SJE, 2008, p. 237'249
Vanja Hug et Dominik Wieser, « Baron Adam Franz Xaver von Roggenbachs Garten in Porrentruy und die Ermitage von Arlesheim », Baselbieter Heimatblätter, 72, 3, septembre 2007, p. 125'138
Jean-François de Chambrier, « Un voyage érudit dans l'évêché de Bâle en 1789 », Ed. Alfred Schnegg, Actes de la SJE, 65, 1962, p. 128'129
Théophile Rémy Frêne, Journal de ma vie, vol. 4, Porrentruy/Bienne, SJE/Intervalles, 1994, p. 50

Iconographie

Jusqu'à présent on ne connaît que trois aquarelles de « Bellevue », non signées, non datées, dont deux (env. 1785'1790) se trouvent à : Gayling-Archiv (château d'Ebnet près de Fribourg-en-Brisgau), Bestand Roggenbach-Archiv, Nachlass Adam Franz Xaver von Roggenbach, sans cote. La troisième aquarelle semble avoir été peinte au 19e siècle. Une photo se trouve également à Ebnet ; on ne sait pas où est conservé l'original.