Guéniat, Olivier (1967-2017)

Né le 27 janvier 1967 à Porrentruy. Décédé le 15 mai 2017 à Fresens (NE). Père dentiste, mère féministe.
Scolarité à Porrentruy. Diplôme de Police Scientifique et de Criminologie à l'Université de Lausanne en 1991. Docteur en Sciences forensiques en 2001 (thèse : Le profilage de l'héroïne et de la cocaïne : les méthodes d'analyse, la modélisation du concept du profilage, la gestion et l'exploitation des liens). Parallèlement, il travaille comme chef du service scientifique de la police cantonale jurassienne de 1992 à 1997, puis dès 1997, il est chef de la police judiciaire du canton de Neuchâtel, et à ce titre également membre du comité de direction de la Police neuchâteloise. Dès le 1er juin 2011, dans le cadre d'un projet de fusion des polices jurassienne et neuchâteloise au sein d'une nouvelle force de sécurité, G. est nommé commandant ad interim de la police jurassienne. Détaché de la police neuchâteloise, il y conserve cependant un pied, en tant que membre du comité de direction. Quand le projet de fusion des deux corps des polices cantonales est ajourné en 2013, G. reprend sa position précédente à la tête de la police judiciaire du canton de Neuchâtel (à partir de janvier 2014).
Membre de la Commission fédérale pour l'enfance et la jeunesse, membre de la Commission criminelle suisse, vice-président de l'Association suisse des chefs de police judiciaire, membre du Groupe d'experts Formation Dépendances, président du Groupe suisse des spécialistes en matière de recherche des causes d'incendies, membre de nombreuses commissions interdisciplinaires cantonales. Il est l'auteur d'un livre consacré à la lutte contre le trafic de produits stupéfiants (avec Pierre Esseiva, Le profilage de l'héroïne et de la cocaïne : une méthodologie moderne de lutte contre le trafic illicite, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2005) et d'un autre sur La délinquance des jeunes : l'insécurité en question (Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2007 Collection Le savoir suisse), ainsi que d'un grand nombre d'articles scientifiques dans des revues spécialisées ainsi que la presse en général. G. devient expert de référence face aux médias pour toute question touchant à la criminalité, notamment dans les domaines de la délinquance des jeunes et du trafic des stupéfiants. Il publie en outre un blog intitulé Polisse dans l'Hebdo, puis dans Le Temps et participe à la rédaction du commentaire romand du code de procédure pénale suisse. Il est aussi chargé de cours à l'école des sciences criminelles de l'Université de Lausanne et directeur de trois cours de formation continue des policiers à l'Institut Suisse de police.
G. est lauréat des prix suivants: Prix AAEIPSC de l'Université de Lausanne (1990), Prix annuel de l'International Association for Identification, Prix Edouard Fleuret décerné par la faculté de droit de l'Université de Lausanne.
Le 15 mai 2017, il met fin à ses jours au moyen de son arme de service à son domicile de Fresens (NE).

Emma Chatelain, 19/04/2011
Dernière modification: 7/09/2017

Bibliographie

www.aargauerzeitung.ch (15.5.2017)
www.arcinfo.ch (16.5.2017)
www.jura.ch (13.4.2011)
www.ne.ch/autorites (16.5.2017)
Le Temps, 8 avril 2011
www.letemps.ch (15.5.2017)
www.linkedin.com (consulté le 18.5.2017)
www.rsr.ch (8.5.2011)
www.unil.ch (consulté le 18.5.2017)