Béguelin, Albert (1888-1963)

Instituteur et compositeur né à Tramelan en 1888. Décédé le 15 avril 1963 à Tramelan.
Sa carrière dans l'enseignement débute à Monible, puis il est engagé à Tramelan, où il exerce jusqu'à sa retraite, pouvant désormais s'adonner uniquement à sa passion, la musique.
Sa formation musicale débute alors qu'il était encore jeune avec des leçons de violon et de contrepoint prodiguées à La Chaux-de-Fonds par Georges Pantillon. S'ensuivent l'étude de l'harmonisation auprès de Lauber à Genève et des voyages hebdomadaires réguliers à Paris, chez Max d'Ollone, pour travailler l'orchestration, tout cela en parallèle à son métier d'enseignant. Même dans ses dernières années, A. Béguelin, perfectionniste, a encore recours aux conseils d'Otmar Nussio. Ses compositions sont essentiellement des choeurs, des rondes, des Lieder et quelques pièces instrumentales. Il est toutefois l'auteur de quelques oeuvres de plus grande envergure, dont la Cantate pour solistes, choeurs et orchestre, destinée à marquer le 400e anniversaire de la Réforme dans le Jura et exécutée à Moutier en 1928, ou les morceaux composés à l'occasion du centenaire de l'Ecole normale de Porrentruy (1937), du centenaire de l'Union des chanteurs jurassiens (1960), du centenaire du Choeur d'hommes de Tramelan (1962) ou dans le cadre de la réhabilitation de l'Abbatiale de Bellelay (1962).

Philippe Hebeisen, 18/10/2004
Dernière modification: 3/06/2008

Bibliographie

Francis Bourquin, "In memoriam Albert Béguelin", in ASJE 66, 1962, pp. 233-235
Histoire du Jura bernois et de Bienne, 1995, p. 163
Le Jura bernois, 17 avril 1963