Reymond, Auguste (1872-1946)

Né le 12 mars 1872 dans le canton de Vaud. Décédé le 18 septembre 1946 à la clinique Bois-Soleil à Lausanne. Allié Chatelain, une fille, Lucie, qui fut sa collaboratrice active.
Apprentissage de banque à Neuchâtel. Self made man pour ce qui est de l’horlogerie.
En 1898, il se rend à Tramelan où il est engagé comme employé de banque. Suivant l’exemple de son patron, banquier et propriétaire d’un atelier d’horlogerie, il engage un régleur encore la même année et débute modestement comme fabricant d’horlogerie, dans un appartement loué proche de la gare, puis s’installe à son compte. En 1903, l’entreprise déménage à la Rue du midi où R. a fait construire les bâtiments de ce qui deviendra bientôt la manufacture Auguste Reymond, agrandie d’une nouvelle aile en 1908. Il installe une fabrique d’ébauches aux Bioux, dans la Vallée de Joux, en 1906, entreprise rapatriée en 1909 à Tramelan mais qui avait permis à la Fabrique d’horlogerie Auguste Reymond de devenir une manufacture puis, en 1918, l’entreprise devient une société anonyme, généralement abrégée A. Reymond SA. En 1926, R. rachète et absorbe la maison Unitas Watch Co SA à Tramelan, qui fabrique des ébauches.
En 1931, il revend son entreprise à l’ASUAG mais reste directeur de la fabrique d’ébauches Unitas et de la fabrique de montres A. Reymond SA, désormais consacrée à la terminaison de la montre. Il se retire en avril 1936 pour des raisons de santé. Après le départ de l’usine, il s’installe à Fribourg-en-Brisgau (D) puis à Paris, où, avec Georges Hirsch et sa fille Lucie Reymond, il demeure encore pendant quelques années concessionnaire pour la France d’A. Reymond SA, sous la marque UNIC, avant que sa fille ne reprenne cette activité. R. se retire à Lausanne en 1939.
Membre fondateur de l’Imprimerie du Progrès et secrétaire de son conseil d’administration.
Membre et promoteur de la Société de chant La Lyre, à Tramelan. Membre de la Société de gymnastique de Tramelan (« Vieux Gyms »). Membre de la Commission de construction du collège secondaire.

CEJARE/Philippe Hebeisen, 24/02/2015

Fonds d'archives

Mémoires d’Ici (Saint-Imier), dossier documentation « Auguste Reymond SA »

Bibliographie

Le Progrès et l’Echo du Jura, 21 septembre 1946
Courrier de la Vallée de Tavannes, 24 septembre 1946
L’Impartial, 6 juillet 1931 ; 21 septembre 1946 ; 31 août 1973
Feuille d’avis de Neuchâtel-L’Express, 31 août 1973 ; 11 novembre 1986
La revue de Lausanne, 20 septembre 1946
La petite revue : gazette du village, 24 septembre 1946
Feuille d’avis de Lausanne, 20 septembre 1946
Marcel André, ARSA : 1898-1948, Tramelan, 1948