Hilberer, Jules-Emile (1869-1939)

Né à Bienne le 11 juillet 1869. Décédé d'un accident de la circulation, à Berne, en décembre 1939.
Etudes à l'Ecole normale de Porrentruy. Déjà à cette époque, il s'adonne à l'écriture de poèmes et est un correspondant régulier du « Rameau du Sapin », journal populaire bien connu de l'époque. Après l'obtention de son brevet, il trouve une place de maître de français au Tessin (1890). Un peu plus d'un an après, son cousin, pasteur d'une église française de St-Pétersbourg, l'invite à le rejoindre. H. n'hésite pas à faire ce long voyage et trouve une place de précepteur dans la famille du comte Olsoufieff, chef du cabinet privé et adjudant de l'empereur Alexandre III. Il consacre ses loisirs à des études qui lui permettent d'obtenir le brevet de maître de gymnase. Il est alors nommé au gymnase de St-Pétersbourg puis à celui de Narva. En 1902, il est appelé à occuper la chaire de littérature de langue française à l'Université d'Odessa. Il y est encore quand éclate la révolution. La famille se retrouve rapidement dans le besoin. Ses deux fils parviennent à rentrer en Suisse, mais lui-même est contraint, alléguant sa connaissance de quatre langues, à reprendre le poste d'un pasteur défunt ! Le jour où un médecin lui diagnostique le typhus, la contrainte est levée et H. peut alors entreprendre le voyage du retour. Il s'installe à Berne avec son épouse. Il est ensuite engagé pour enseigner le français à l'Institut Humboltianum, à l'Ecole professionnelle et dans une école de commerce privée.
Membre de la Société jurassienne d'Emulation (président de la section de Berne), il publie plusieurs articles et de nombreux poèmes dans les Actes.

Emma Chatelain, 21/03/2006
Dernière modification: 22/03/2006

Bibliographie

ASJE, 44, 1939, pp. 338-341