Stouff, Louis (1859-1936)

Né à Porrentruy le 31 octobre 1859. Décédé à Meylan le 11 juillet 1936.
Il commence ses études à Grenoble où sa famille s'est installée et les poursuit à la Faculté de Lyon où il est reçu bachelier en 1877 et licencié ès lettres l'année suivante. Il effectue ensuite des études de droit à l'université de Grenoble où il obtient sa licence en 1881 et son doctorat en 1884. Il décide alors de changer d'orientation et de se vouer à l'enseignement de l'histoire. Il suit donc les cours d'histoire du Moyen Age, de paléographie et de diplomatie à la Sorbonne. En 1891, il obtient son deuxième doctorat. Sa thèse parut plus tard en deux volumes, sous le titre de Le pouvoir temporel des Evêques de Bâle et le Régime municipal depuis le XIIIe siècle jusqu'à la Réforme. En 1891, il est nommé professeur à l'université de Dijon, poste qu'il occupe jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite en 1931. Il est l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages dont notamment plusieurs études consacrées à l'histoire jurassienne. On peut notamment mentionner Le rôle de la ville et prévôté de Saint-Ursanne (1899). Il collabore aussi à plusieurs reprises aux Actes de la Société jurassienne d'Emulation (SJE).

Emma Chatelain, 2/02/2006
Dernière modification: 3/10/2008

Bibliographie

ASJE 41, 1936, pp. 238-241.