Deutsch

Schaffter, Roger (1917-1998)

Originaire de Courtételle. Né le 11 décembre 1917 à Bâle. Décédé le 13 février 1998. Fils d'un fonctionnaire des douanes. Epouse Suzanne Amuat en 1949. Trois enfants. Il est l'un des pères du canton du Jura, l'un des chefs historiques du Rassemblement jurassien (RJ). S. passe sa jeunesse à Porrentruy où il suit les cours du Collège St-Charles. Etudes aux universités de Berne, Fribourg et Neuchâtel. Licencié ès lettres et maître secondaire. De 1950 à 1954, il dirige l'Ecole suisse de Gênes. De retour en Suisse, il est nommé maître secondaire à Neuchâtel. Il revient dans le Jura lors de l'avènement du nouveau canton. Membre du Parti démocrate-chrétien, S. siège au conseil municipal de Porrentruy de 1948 à 1949. Elu à l'Assemblée constituante, S. en préside la séance inaugurale, le 12 avril 1976. En 1979, il est élu au Parlement jurassien mais il n'y siège que deux mois avant d'être nommé au Conseil des Etats (où il siège jusqu'en 1987), en compagnie de Pierre Gassmann. Premier délégué à la coopération de 1979 à 1985. Membre fondateur du Mouvement séparatiste jurassien, S. est le premier secrétaire général du RJ et le premier rédacteur en chef du Jura libre où il écrit sous le pseudonyme de Pertinax. Après la création de la République et canton du Jura, les point de vues différents de S. et Roland Béguelin sur la manière de continuer les conduisent à la rupture et à la démission de S. En 1945, il fonde puis dirige avec Pierre-Olivier Walzer et Jean Cuttat les Editions des Portes de France à Porrentruy. Il est en outre l'auteur de toute une série d'ouvrages sur la Question jurassienne. Il collabore aussi à plusieurs journaux, dont Le Quotidien jurassien. Membre de la Société jurassienne d'Emulation (SJE).

Emma Chatelain, 26/09/2006
Dernière modification: 21/07/2016

Fonds d'archives

République et canton du Jura, Service des archives et de la documentation.

Bibliographie

Charles-André Gunzinger et Denis Moine, L'Assemblée constituante jurassienne, Delémont, 1976, p. 47. Daniel Jeanbourquin, Michèle Fringeli et Denis Moine, Jura souverain, Moutier, 1981, p. 174.