Roy, Gabriel (1940-2001)

Originaire d'Epauvillers. Né le 27 février 1940 aux Breuleux. Décédé le 28 janvier 2001. Epouse Claudia Montanelli (1968). Trois enfants.
Après avoir suivi l'école primaire aux Breuleux, R. fait des études à l'Ecole supérieure de commerce de La Chaux-de-Fonds. Durant deux ans, il travaille au sein de la direction d'une société d'assurances de Winterthur. Il devient ensuite secrétaire-comptable puis fondé de pouvoirs dans une entreprise horlogère des Breuleux. En 1971, il fonde dans cette commune une entreprise de mécanique. Il l'abandonne néanmoins la même année pour devenir le secrétaire général adjoint du Rassemblement jurassien (RJ) et collaborateur régulier du Jura libre, après avoir été l'animateur principal du Groupe Bélier. R. joue donc un grand rôle dans le combat séparatiste. « Homme de terrain », c'est lui par exemple qui planifie la campagne plébiscitaire du 23 juin 1974 et il est en outre le recruteur pour le Groupe Bélier.
Membre du Parti chrétien-social indépendant, R. est membre du conseil de ville de Delémont dès 1976. Il est ensuite député à l'Assemblée constituante dont il est membre du bureau et 2e vice-président. Elu comme député au premier Parlement jurassien, R. n'y siège que de janvier à novembre 1979 puis est élu au Conseil national (1979-1983) où il siège en indépendant. C'est à lui qu'on doit la première motion parlementaire, en 1979, qui réclame le percement d'un tunnel sous les Rangiers. R. se bat notamment pour le partage des biens entre Berne et le Jura, estimant que ce dernier n'a pas reçu sa part.
En 1981, des tensions au sein du mouvement séparatiste causent le départ de R. du RJ. Il prend alors un peu de recul avec la politique et se consacre à un bureau fiduciaire qu'il fonde à Delémont.

Emma Chatelain, 16/10/2006
Dernière modification: 2/11/2009

Fonds d'archives

République et canton du Jura, Service des archives et de la documentation.

Bibliographie

Daniel Jeanbourquin, Michèle Fringeli, Denis Moine, Jura souverain, Moutier, 1981, p. 175.
Charles-André Gunzinger et Denis Moine, L'Assemblée constituante jurassienne, Delémont, 1976, p. 28.