Favre, Jean-Louis (1918-1992)

Né le 1er mai 1918 à Courtelary. Décédé le 30 septembre 1992 à Saint-Imier. Epouse Georgette Morerod en 1945.
Scolarité primaire à Courtelary, école secondaire de Saint-Imier puis études à l'Ecole cantonale de Porrentruy et à l'Université de Berne où il obtient un brevet d'avocat en 1944. Peu après, il s'installe à Saint-Imier où il ouvre une étude d'avocat.
Membre du Parti radical (dont il deviendra président), F. entre au Conseil général de Saint-Imier en 1951. Il y siège jusqu'en 1966 puis de nouveau de 1971 à 1973. De 1967 à 1970, il siège au Conseil municipal. Il fait aussi partie de plusieurs commissions municipales. De 1958 à 1970, il siège au Grand Conseil bernois (président de la Députation jurassienne de 1967-1968). En 1972, il est élu président du Tribunal du district de Courtelary, charge qu'il occupe jusqu'à l'âge de sa retraite en 1987.

Emma Chatelain, 15/01/2007
Dernière modification: 31/10/2011

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Fonds Le Jura bernois 1874-1998.

Bibliographie

Le Jura bernois, 8 octobre 1992
François Kohler et Bernard Prongué, « La Députation jurassienne 1922-1974 », in Les intérêts du Jura, no 11, novembre 1974, p. 275