Gsell, Raymond (1934-1984)

Né à Lausanne en 1934. Décédé le 27 janvier 1984 à l'hôpital de Bienne. Marié. Deux enfants.
Classes et gymnase à Lausanne, puis études à l'Université de St-Gall (licence socio-économique).
A 31 ans, il est appelé aux fonctions de directeur de l'Ecole commerciale de Bienne, en remplacement de Fritz Stähli, élu maire de la ville.
Membre du Parti radical-démocratique (PRD). Maire de Plagne pendant une législature. Député au Grand Conseil bernois de 1974 à son décès, il y préside la députation radicale du parlement de 1978 à 1980. En 1980, il est élu à la présidence du Parti radical du canton de Berne.
Lors des campagnes plébiscitaires des années 1970, il milite d'abord au sein de la « Troisième force », avant de rejoindre les rangs antiséparatistes, en tant que président de l'Association des responsables politiques, puis de président de la Fédération des communes du Jura bernois (FJB) (1982-1984 ; il y succède à André Ory).
Colonel des troupes de protection aérienne à l'armée.

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 22/01/2007
Dernière modification: 9/01/2009

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Fonds Le Jura bernois 1874-1998
ARCJ (Porrentruy), « dossiers Flückiger »

Bibliographie

Le Jura bernois, 31 janvier 1984
Claire-Lise Renggli, « Raymond Gsell 1934-1984 », Annales biennoises, 1984, pp. 110-111