Ruedin, Georges-Henri (1895-1953)

Originaire du Landeron. Né le 22 mars 1895 à Fontainemelon, décédé le 16 septembre 1953 à Berne, catholique. Fils de Georges-Louis, fabricant, et de Zina-Maria, née Fesselet. Il épouse Pauline-Marie, fille de Frédéric Albert Honsberger, le 17.5.1922 à La Neuveville. Frère d'André (1902-1947).
Ecole primaire et secondaire à Reconvilier puis études au Technicum de Bienne (dès 1910). Une fois son diplôme obtenu, il fait différents stages en Suisse et à l'étranger.
En 1923, il est engagé comme sous-directeur de la société coopérative « Televox » à Neuchâtel, active dans la fabrication et la commerce d'appareils de télégraphie et de téléphonie sans fils. R. démissionne en 1925 et ouvre à Neuchâtel un bureau de représentations d'aciéries et de fabriques de machines, etc.
En 1926, il fonde avec Albert Jaquat la fabrique de boîtes de montres Jaquat Ruedin et Cie qui devint Georges Ruedin en 1933 puis Georges Ruedin SA en 1951. A ses débuts, l'entreprise bénéficie des commandes de l'entreprise dirigée par le père de Georges Ruedin, la Reconvilier Watch C°.
Président de l'Association suisse des fabricants de boîtes métal et acier. Capitaine d'infanterie au cours de la Seconde Guerre Mondiale, membre d'honneur de diverses associations de tir.
Conseiller communal libéral-radical de Bassecourt entre 1928 et 1930. Président de la société de gymnastique du village entre 1927 et 1929, puis membre d'honneur. Féru d'histoire, aide financière aux fouilles du cimetière burgonde à Bassecourt, membre d'honneur du Musée Jurassien à Delémont.

Jean-Daniel Kleisl, 9/04/2005
Dernière modification: 11/02/2016

Fonds d'archives

Commune du Landeron-Combes, Registre des familles, vol. 1-5

Bibliographie

Jean-Daniel Kleisl, Le patronat de la boîte de montre dans la vallée de Delémont : l'exemple de E. Piquerez SA et de G. Ruedin SA à Bassecourt (1926-1982), Delémont, 1999