Petit Jurassien, Le (1891-1956)

Journal imprimé à Moutier (Arnold Tripet-Dubois puis Tripet & Froidevaux et Imprimerie du Petit Jurassien SA, dès 1905), fondé par Adolphe Imhoff. Paraît dès 1891 sous le titre de Feuille d'Avis du Jura (1891-31.12.1902).
En mars 1914, le Conseil fédéral supprime pour deux mois la parution du journal, auquel il est reproché d'avoir publié, sous la signature de Léon Froidevaux, des articles critiquant la neutralité suisse. Le rédacteur contourne la décision du Conseil fédéral en le faisant paraître d'abord sans titre, puis sous la dénomination du Petit Rauracien, et encore du Drapeau Jurassien. A partir de 1915, le journal devient le porte-drapeau du séparatisme jurassien. Le 16 mars 1916, Léon Froidevaux est condamné pour avoir écrit que les soldats de la Division II n'avaient pas reçu de cartouches alors qu'ils devaient couvrir la frontière. Il sera limogé par son journal, dont les rênes seront reprises, en 1918, par Oscar Robert. Durant une quarantaine d'années, la parution du Petit Jurassien se poursuit sans turbulences. D'autres signatures apparaissent, notamment celle de Claude Richoz, qui deviendra rédacteur en chef du quotidien La Suisse, édité à Genève.
En 1953, le Petit Jurassien prend le nom de Tribune Jurassienne. En juin 1956, la publicité locale étant insuffisante pour faire vivre un quotidien, la Tribune Jurassienne fusionne avec le Journal du Jura qui continue à le faire paraître dans la Prévôté, sous le titre de Tribune Jurassienne jusqu'en 1996. Max Robert en demeure le rédacteur prévôtois, suivant assidûment l'actualité locale, avec son penchant naturel pour tout ce qui touche à la culture et aux arts.
Parution trihebdomadaire puis six fois par semaine (dès 1904) et quotidienne (dès 1905). Les rédacteurs principaux sont Léon Froidevaux, Marcel Bechler, Henri Strahm, Oscar Robert et Max Robert.

Emma Chatelain, 11/12/2007
Dernière modification: 1/10/2009

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), dossier « Max Robert »

Bibliographie

Fritz Blaser, Bibliographie der Schweizer Presse, vol. 1, Bâle, 1956, p. 568