Wenger, Theodor (1868-1928)

Né le 3 juillet 1868 à Eriswil (BE). Décédé le 27 juin 1928 à Bâle. Fils du pasteur Rudolf Wenger et de Sophie, née Furrer. Epouse Lisa Ruutz (écrivain connue sous son nom de femme mariée, Lisa Wenger). Une de leur fille, Ruth, est l'épouse d'Hermann Hesse (de 1924-1927). Grand-père de l'artiste Meret Oppenheim.
Conformément aux souhaits paternels, W. entreprend des études de théologie à Bâle. Désireux de les terminer au plus vite pour épouser Lisa Ruutz, rencontrée à l’âge de 17 ans déjà, W. part poursuivre ses études aux Etats-Unis. Quatre ans plus tard, il est nommé à la tête de la paroisse de Billings (Missouri). Il revient en Suisse pour se marier et le jeune couple s’installe à Billings en 1890.
La fonction de pasteur ne lui plaît cependant pas et W. décide de se reconvertir. Il essaie d’abord la fabrication d’allume-feu. Cette entreprise n’étant pas une réussite, il décide de rentrer en Suisse et entre dans le commerce de drap de son beau-père Heinrich Ruutz à Bâle. Parallèlement, son épouse ouvre une école de peinture sur porcelaine.
Malgré une belle situation, désireux de s’émanciper de la fabrique de son beau-père, W. décide de prendre la tête, en 1898, de la coutellerie de Courtételle. En 1900, cette dernière s’installe à Delémont et en 1907, elle est rachetée par W. et en prend désormais son nom. W. y occupe la direction jusqu’en 1925 avant de transmettre le flambeau à Kaspar Oertli. Sa famille restera à la tête de Wenger SA jusqu’en 2005, lors de la reprise de l’entreprise par Victorinox.

Emma Chatelain, 4/04/2008
Dernière modification: 26/06/2012

Bibliographie

François Kohler, « Industrialisation de la vallée de Delémont : les débuts de la coutellerie Wenger », in Actes de la Société jurassienne d'émulation, 1993, pp. 281-304
La passion du couteau, Delémont, 1993