Rossel, Virgile (1858-1933)

Né le 19 mars 1858 à Tramelan-Dessus. Décédé le 29 mai 1933 à Lausanne. Fils de Julien Rossel et d'Elise née Vuilleumier. Epouse Hortense Houriet (1883). Sept enfants.
Avocat, professeur, écrivain, poète et homme politique.
Après un séjour linguistique à Bümpliz (1870), R. entre à l'Ecole cantonale de Porrentruy où il obtient sa maturité en 1876. Etudes aux Universités de Leipzig, Strasbourg, Berne et Paris. En 1879, il obtient son doctorat en droit à l'Université de Berne avec une thèse sur Les Traités d'extradition de la Suisse. Après un stage d'une année chez Me Robert Bailat à Delémont, R. ouvre sa propre étude d'avocat à Courtelary. En 1883, il est nommé par le Conseil-exécutif professeur extraordinaire de droit à l'Université de Berne. Dix ans plus tard, il est nommé au poste de recteur de l'Université de Berne pour l'année 1894. Il remplira cette fonction une deuxième fois en 1908.
En 1912, il est élu par l'Assemblée fédérale juge au Tribunal fédéral dont il est le président en 1929 et 1930. Il démissionne en 1932 et est remplacé par son fils Jean.
En 1907, le Conseil national et le Conseil des Etats adoptent le Code civil suisse dont R. est le principal rédacteur et le rapporteur de langue française.
Membre du Parti radical, R. siège au Conseil national de 1896 à 1912 (président en 1910).
Il est l'auteur d'ouvrages et d'articles de droit, de romans, de poèmes et de pièces de théâtre, d'essais littéraires et historiques ainsi que de plusieurs études sur l'histoire de la littérature. Pour une bibliographie complète de R. et sur R., cf. le numéro de la revue Intervalles (n° 81, automne 2008) entièrement consacré à R. à l'occasion des 150 ans de sa naissance.

Emma Chatelain, 15/10/2008
Dernière modification: 28/07/2010

Bibliographie

Françoise Lachat, La Seconde Jeunesse, roman en vers, Les Deux Forces, roman à thèse : la lignée autobiographique de l'oeuvre de Virgile Rossel, préface de Roger Francillon, Porrentruy, Office du patrimoine historique, 1993
Jeanne Fell-Doriot, Cet 'tonnant Virgile Rossel, Delémont, Impr. jurassienne, 1988
Roland Stähli, Histoire de Tramelan, Tramelan, Commune de Tramelan, 1984, tome 1 (« le village qu'ils aimaient »), p. 198-199
Bernard Prongué (dir.), Le Canton du Jura de A à Z, Porrentruy, Office du patrimoine historique, 1991, p. 182
Virgile Rossel, Intervalles no 81, automne 2008

M. V., « Rossel Virgile (1858-1933), juge fédéral, écrivain, poète », in ASJE, 1933, p. 343-354.
« Cérémonie d'inauguration d'une plaque commémorative à la maison natale de Virgile Rossel », in ASJE, 1938, p. 15-18.
Adam Rossel, « Quelques souvenirs sur Virgile Rossel », in ASJE, 1938, p. 91-98.
Albert Comment, « Sur les Pas de Virgile Rossel (1858-1933) », in ASJE, 1958, p. 43-151.

Anthologie jurassienne, dir. Pierre-Olivier Walzer, Porrentruy, Société jurassienne d'Emulation, 1964, t. I, p. 240-260
Schweizer Lexikon, Lucerne, Verlag Schweizer Lexikon Mengis und Ziehr, 1993, vol. 5, p. 416
Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, dir. Alain Nicollier et Henri-Charles Dahlem, Genève, Editions GVA SA, 1994, vol. 2, p. 771-774
L'Anthologie de la poésie romande d'hier à aujourd'hui, Jacques Küpfer et Catherine Delafontaine-Küpfer, Lausanne, Editions Favre SA, 2007, p. 229, 575

Anne Beuchat-Bessire, Catherine Krüttli, « Virgile Rossel », in Dictionnaire historique de la Suisse [publication électronique DHS],
version du 18.9.2009