Réfous, Tour (château de Porrentruy)

Au début du XIIIe siècle, les comtes de Ferrette érigèrent à Porrentruy un premier château fort (première mention 1233). A cet emplacement, un deuxième château fut construit par la suite; il comprenait un donjon, la tour Réfous, probablement édifié vers 1271. Les autres constructions, à part le mur d'enceinte côté ouest, ont complètement disparu.
Le bourg et le château furent l'objet de litiges entre les comtes de Ferrette, les comtes de Montbéliard et l'évêque de Bâle qui s'assura la possession de Porrentruy en 1271. C'est à cette époque que la tour Réfous fut érigée. A la suite de contestations du comte de Montbéliard relatives à cette possession, Rodolphe de Habsbourg fut amené à intervenir. Après un siège de six semaines, il prit la ville, qui était entre les mains de Renaud de Bourgogne, et la remit à l'évêque Henri d'lsny en 1283, octroyant par la même occasion une charte de franchises à Porrentruy.
La tour Réfous, aujourd'hui isolée, est située sur une esplanade qui domine, au nord-ouest, la cité médiévale de Porrentruy.
Il s'agit d'un donjon circulaire de 32 m de haut et 12 m de diamètre construit en grosses pierres taillées placées en rangs réguliers de hauteur variable; l'épaisseur du mur est de 4,5 m vers le bas. Au XVIe siècle, un toit conique a été posé sur les créneaux. La porte haute (à 9 m du sol) était autrefois accessible par un pont en bois depuis le bâtiment de Lydda (XIVe siècle) situé sur l'esplanade, démoli vers 1804. On y accède aujourd'hui par un escalier extérieur adossé à la tour.
La maçonnerie a bien résisté au tremblement de terre de 1356 et aux vicissitudes de l'histoire. Restauration en 1924/26 et réfection partielle de la poutraison intérieure en 1985.
La tour Réfous est dans un bon état de conservation. La visite de l'édifice peut se faire librement.

Carte 1085, 1 : 25 000, St-Ursanne.
Coordonnées : 572 300 / 252 125.

Jacques Bourquard et Jean-René Quenet, 23/08/2005

Bibliographie

Auguste Quiquerez, "Ville et château de Porrentruy", 1870.