Prêtre, René (1957-)

Prêtre, René (1957-)

Né en 1957 à Boncourt. Fils de Denis et Bernadette, agriculteurs, 3e d’une fratrie de sept enfants. Divorcé de Gabriela Soldini Prêtre, gynécologue à Morges, 2 filles.
Maturité scientifique au Lycée cantonal de Porrentruy (1976). Etudes aux Universités de Lausanne et Genève, stages à Boston, Chicago, San Diego, San Francisco. Diplôme de médecine en 1982, puis titre FMH en chirurgie générale à l’Université de Genève en 1988, la chirurgie cardiovasculaire étant alors une sous-spécialité de la chirurgie générale. En 2000, il décroche son titre FMH en chirurgie cardiaque, devenue entretemps une spécialité à part entière.
Après ses études, il part travailler à New York (1988-1990), où il est orienté vers la chirurgie cardiaque dans laquelle il se spécialise à l’Université de New York (NYU). R. travaille ensuite dans des cliniques en Angleterre, en Allemagne et en France (Paris) et poursuit sa formation formation aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) où il obtient le titre de privat-docent en 1994.
En 1997, il rejoint l’Hôpital universitaire de Zurich et affine ses compétences dans tous les domaines de la chirurgie cardiaque, en particulier dans le traitement des malformations et en transplantation. En 2001, sa candidature pour le poste de chef de la chirurgie cardiovasculaire ayant été écartée aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), il s’établit à Zurich. En 2002, il est nommé professeur ordinaire de l’Université de Zurich et chef de la chirurgie cardiaque pédiatrique. Il opère au Kinderspital (hôpital pédiatrique, médecin-chef du Département de cardiologie enfantine) et à l’UniversitätsSpital, tant en chirurgie cardiaque enfantine qu'adulte donc, bien qu'il soit considéré comme un chirurgien spécialiste en cardiologie enfantine. Il demeure longtemps à Zurich malgré des offres pour reprendre la direction de l’Hôpital de Monaco ou de celui de Dortmund. Depuis août 2012, P. est professeur à l'Université de Lausanne et chef du service de chirurgie cardiovasculaire du CHUV.
Outre son poste de médecin-chef, il opère aussi pour différentes fondations, notamment celle qu’il a fondé lui-même, « Le Petit Coeur », dont il est le président. P. a opéré dans les Balkans, à Dubaï, en Géorgie, en Somalie et à Monaco (gratuitement, deux jours par mois). Quinze jours par an, il travaille au Mozambique aux côtés de l'ONG « La Chaîne de l'Espoir ». C’est là qu’il se trouve lors de la cérémonie qui le désigne « Suisse de l’année 2009 » en janvier 2010. Lors de la même soirée, il remporte également le Swiss Award 2009 en catégorie « Société ». En 2008, il est classé parmi les cent personnalités Suisses de l'année par l'hebdomadaire Schweizer Illustrierte.
En 1999 déjà, il apparaît dans les médias. A contre-courant des pratiques de l'époque, il dénonce l'utilisation du laser en chirurgie cardiaque dans un éditorial dans la prestigieuse revue The Lancet, éditorial qui fait grand bruit à l'époque. L’avenir lui a donné raison. En 2005, il se trouve à nouveau sous les feux de la rampe quand lui et son équipe sauvent une fillette de quatre ans en arrêt cardiaque en lui implantant un coeur artificiel, durant quelques mois, en attente de la greffe.
Membre du Conseil consultatif des Jurassiens de l’extérieur (CCJE) depuis 2007.

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 20/01/2010
Dernière modification: 25/03/2014

Bibliographie

Le Quotidien jurassien, 11 janvier 2010
Le Journal du Jura, 11 janvier 2010
Le Temps, 11 janvier 2010
L’Illustré
, 13 janvier 2010
L'Hebdo
, n° 35, 2 septembre 2010, pp. 68-69
www.lycee.ch/anciens/bach.html (20.1.2010)
www.kispi.uzh.ch/Kinderspital/Chirurgie/Chirurgie-1/Leitende-2_de.html (20.1.2010)
www.sf.tv/sendungen/swissaward/manual.php?docid=schweizerdesjahres09
(20.1.2010)
www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=9397135&cKey=1246117608000
(31.7.2008)
www.unil.ch/webdav/site/fbm/shared/Communication/Li/20130214_Pretre.pdf (25.3.2014)