Gogler, Charles Edouard (1885-1976)

Peintre et sculpteur. Né à La Chaux-de-Fonds le 25 août 1885. Décédé à Saint-Imier le 4 septembre 1976. Surnommé "Guedou". Fils de Charles-Adolphe et petit-fils de Charles-Auguste, immigré allemand originaire de Kauffüng (Bavière) venu s'établir dans la ville horlogère. La famille de G. habitait la maison Parc 9bis/9 ter, là où se trouvaient le magasin de meubles de son père et le lieu mythique de l'Astoria. La maison avait été construite par Alphonse Gogler, le second frère de son père.
G. accomplit sa scolarité primaire et secondaire dans sa ville natale, avant de partir pour Genève et son Ecole des Arts industriels, où il entre le 20 septembre 1901, âgé de 16 ans. Il y obtient un diplôme après cinq ans d'études dans la classe des sculpteurs sur bois. Les archives de l'école ne contiennent plus aucune information au sujet de la fin de ses études.
Peu après, il se rend à Paris pour étudier avec des maîtres aussi réputés que Maurice Dufrêne (décorateur renommé, directeur de la Maîtrise des Galeries Lafayette et président de la Classe 7 de la prestigieuse Exposition des Arts décoratifs de Paris en 1925, 1876-1955), Jean Dunand (peintre et sculpteur, 1877-1942) et Jean Dampt (sculpteur, 1854-1945).
Il est admis au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts en 1908 et au Salon des artistes français en 1909. Durant sa période parisienne, dont nous n'avons pas pu savoir grand-chose, il expose un superbe meuble Art nouveau à la Nationale Kunstausstellung à Bâle en 1908. Ce meuble est actuellement la propriété du Musée d'histoire naturelle. Lors de son séjour dans la Ville lumière, il semble qu'il a été en contact avec le peintre Théophile Alexandre Steinlen, né à Lausanne en 1859 et décédé à Paris en 1923.
De retour en Suisse, il obtient en 1910 le diplôme neuchâtelois pour le dessin artistique et le dessin décoratif et est appelé à Saint-Imier comme professeur aux Ecoles secondaires et à l'Ecole professionnelle. Il deviendra le directeur de l'Ecole des Arts et Métiers de Saint-Imier en 1928.
Gogler est lié avec les peintres Adrien Holy, Henri Piccot, Pierre-Philippe Warmbrodt, Michel Wolfender, Pierre Stampfli, Henri Aragon, tous de Saint-Imier, mais dont certains feront carrière ailleurs.
Son oeuvre, méconnue dans une large mesure, est très variée. Elle comprend des sculptures, de l'art funéraire (notamment deux importants mausolées, au cimetière de St-Imier et au cimetière de Chaindon), des médaillons en bronze et en marbre, du mobilier, des bibelots (boîtes en bois ornées, plats sculptés), des bijoux, des décors de couverts de table en porcelaine datés de 1911, des aquarelles, des peintures, etc. Il a exposé, notamment, à Delémont (1922) et Tramelan (1933 et 1934)
G. est aussi l'auteur, entre 1921 et 1926, d'une très belle série de 78 aquarelles de fleurs du Jura dont 77 ont été publiées par Pro Jura en 1977. D'un style tout à fait particulier, proche de la période Art nouveau, ces aquarelles ont été offertes au Musée d'histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds par sa fille aînée en 1989.
Franc-maçon initié à la Loge L'Amitié à La Chaux-de-Fonds en 1909, il devient dès 1920 un membre fidèle et actif de la Loge Bienfaisance et Fraternité à Saint-Imier, dont il est à maintes reprises, entre 1930 et 1945, le vénérable écouté. G. atteint le 33e degré, le grade maçonnique suprême. Il exerce des charges importantes au sein de la Grande Loge Suisse Alpina. Entretenant de nombreux contacts au niveau international, il fut notamment garant d'amitié de la Grand Loge de Caroline du Nord en 1941 et de la Grande Loge de France en 1959.

Emma Chatelain et Marcel S. Jacquat, 14/10/2005
Dernière modification: 19/07/2010

Bibliographie

Gustave Amweg, Les Arts dans le Jura bernois et à Bienne, tome 1, Porrentruy, 1937, pp. 161, 295-296
Le Jura bernois, 26 août 1975
Dictionnaire biographique de l'art suisse A-K, Zurich et Lausanne, 1998, p. 419
Informations transmises par Charles-André Gonseth.
Informations transmises par Marcel Jacquat, recueillies suite à des entretiens avec Mme Denyse Valade-Gogler, fille de l'artiste.