Theurillat, Jean Pierre (?-1801)

De Saint-Brais, sans doute né vers 1736 (ordonné prêtre en 1761). Décédé à Saint-Brais le 23 février 1801, âgé de 67 ans. Fils de Jean Richard, de Sur-Moron (paroisse de Saint-Brais).
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1760 et 1761, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 22 mars 1760 ; il est ordonné sous-diacre le 20 décembre 1760, diacre le 21 mars 1761, prêtre le 19 décembre 1761 (à Fribourg). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 20 décembre 1761 (post satis honestum examen doctrinae). Il est cité comme vicaire à Lapoutroie (F, Haut-Rhin, arr. Ribeauvillé) de janvier 1762 à novembre 1764 et comme administrateur en mars-avril 1768. C'est sans doute lui, le dénommé « Theuriat », cité comme vicaire à Phaffans (F, Territoire de Belfort, cant. Fontaine) de 1768 jusqu'en mai 1769. Après la résignation de Pierre Ignace Abry, il est nommé curé de Soubey le 31 mai 1770. Mis en possession le 12 juin, il est cité jusqu'au 1er novembre 1785 dans le registre des baptêmes. Il donne sa démission avant le 18 octobre 1785 (successeur : Maurice Joseph Queloz) et est approuvé (juridiction) ad dies vitae le 8 décembre 1785 (parochus resignatus in Soubey). Il se retire à Saint-Brais. Parti à Soleure en 1793, rentré en 1796, à Rheinfelden en 1798, il rentre (à Saint-Brais) en août 1800 et est à Soubey en février 1801.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 24/10/2005
Dernière modification: 1/06/2010

Bibliographie

André Bandelier (dir.), Théophile-Rémy Frêne. Journal de ma vie, volume V, SJE, Porrentruy, Intervalles, Bienne, 1993, p. 631

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 524