Simonin, Pierre (1902-1974)

Originaire du Bémont. Né en 1902 à Berne, décédé en 1974 à Aubonne.
Fils de Henri Simonin (1855-1927), conseiller d'Etat; père de Pierre-Yves Simonin, ambassadeur. Epouse Annie Couchepin (Closuit), de Martigny. Avocat et Consul général.
Gymnase libre à Berne. Etudes de droit à l'Université de Berne. Etudes à l'Institut catholique et à l'Ecole libre des sciences politiques de Paris. Stage d'avocat chez le Bâtonnier Henri Robert, de l'Académie française (Paris).
Brevet d'avocat bernois. Membre du Barreau de Berne où il ouvre une étude. Secrétaire de l'Association des avocats bernois (1936-1947). Premier secrétaire de la Fédération suisse des avocats (1942-1944). Chef de la police judiciaire pour l'économie de guerre au Département fédéral de l'Economie publique (1942-1950).
Consul, puis Consul Général honoraire du Grand-Duché du Luxembourg (1938-1974). Secrétaire du Corps Consulaire de Berne (1946-70).
Cofondateur de l'Association helvétique de l'Ordre de Malte (1961), dont il fut le premier Chancelier jusqu'à sa mort. Cofondateur et Secrétaire de la Fondation « Pro Tantour ». Conseiller de Légation de la Représentation de l'Ordre de Malte en Suisse (l960-1965). Avocat-conseil de la Nonciature Apostolique en Suisse et d'autres représentations diplomatiques à Berne. Oblat de Saint Benoît de l'Abbaye de Maredsous (Belgique).
Grade militaire : Lieutenant-Colonel EMG (dernière fonction : attaché à l'Etat-Major de l'Armée).
Chevalier de l'Ordre Souverain et Militaire de Malte (1945), Grand-Croix de l'Ordre au Mérite de l'Ordre de Malte et Chevalier de l'Ordre Equestre du Saint-Sépulcre. S. était aussi Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand (Saint-Siège), Grand Officier de l'Ordre du Mérite luxembourgeois et Commandeur de l'Ordre d'Adolphe-de-Nassau (Luxembourg). Titulaire de la croix « Pro Ecclesia et Pontifice » (Saint-Siège).

Pierre-Yves Simonin, 18/11/2005
Dernière modification: 12/12/2011

Bibliographie

Nouvelle Biographie Suisse, Bâle, 1942
Who is who in Switzerland, 1950-5l , Zurich, l952 et sq.
Charles-Antoine Chamay, La colline de Tantour. Une présence de l'Ordre de Malte en Terre Sainte, Genève, 2004, pp. 127-128