Joray, Jean-Jacques-Joseph (1752-1832)

Né à Develier, son lieu d'origine, le 30 décembre 1752. Décédé à Bressaucourt le 4 mai 1832. Fils de François et d'Anne Catherine née Montavon. Frère de François Xavier (1728-1810).
Tonsuré le 27 mai 1774, étudiant au séminaire de Porrentruy en 1777 et 1778, il reçoit les ordres mineurs (23 mai 1777) et le sous-diaconat (13 juin 1778) ; au bénéfice de lettres dimissoriales en vue du diaconat (24 août 1778), il est ordonné prêtre le 19 décembre 1779 (à Porrentruy, dans l'église du collège). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 19 décembre 1779.
Cité comme vicaire de Belfort d'octobre 1779 à avril 1781, il est nommé vicaire pour la filiale de Soulce, sous la dépendance du curé d'Undervelier, le 10 juillet 1781 ; il remplit cette fonction jusqu'au 13 avril 1793, où il refuse de prêter serment. Rentré en 1794, il fait le missionnaire jusqu'en 1798. Le 3 novembre 1800, il est nommé administrateur de la paroisse de Chevenez (vacante suite au décès de François Berger en mars 1800). Cité comme vicaire « chez son frère, curé à Undrevelier » en 1801 et en septembre 1802, comme « attaché à l'église » de Porrentruy en janvier 1803, il est nommé desservant de Bressaucourt à la réorganisation et prête le serment lié à son entrée en fonction le 27 avril 1803, dans l'église de Porrentruy.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 22/11/2005
Dernière modification: 27/04/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 167

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 380