Nussbaumer, Charles Ignace (1766-1806)

Né et baptisé à Saint-Ursanne le 23 décembre 1766. Décédé à Soubey le 24 avril 1806 (inhumé le 25 dans le ch'ur de l'église). Fils de Joseph « Nuspaume », bourgeois de Saint-Ursanne, et de Marie Josèphe née Schléguelet.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1788 et 1789, il reçoit la tonsure le 16 mai 1788 et les ordres mineurs le 10 avril 1789 ; il est ordonné sous-diacre le 11 avril 1789, diacre le 18 décembre 1789, prêtre le 29 mai 1790 (à Porrentruy, dans la chapelle épiscopale ; dispense d'âge). Le 29 mai 1790, il est approuvé (juridiction) pour la première fois (post examen fere egregie). Il est nommé curé de Soubey par provision apostolique du 20 décembre 1791 (paroisse vacante par la démission de Maurice Joseph Queloz) ; il est cité comme tel dans le registre des baptêmes de janvier 1792 à avril 1793. Réfugié à Soleure en 1793, puis à Schwyz et en divers autres endroits d'Autriche et de Bavière, il est à nouveau cité comme desservant de Soubey en juillet et en septembre 1802, ainsi qu'en janvier 1803. Il est confirmé dans ses fonctions à la réorganisation et prête le serment lié à sa charge le 27 avril 1803, dans l'église de Porrentruy.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 10/05/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 189

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 457

Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)