Québatte, Jean François (1737-1821)

Né aux Cerlatez, son lieu d'origine, baptisé le 13 juillet 1737. Décédé aux Breuleux le 15 août 1821. Fils de Jean Vernier et de Marie Madeleine née Abry, des Cerlatez.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1780 et 1781, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 19 mai 1780 ; il est ordonné sous-diacre le 23 décembre 1780, diacre le 9 juin 1781, prêtre le 22 décembre 1781 (à Porrentruy, dans l'église du collège) ; il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 13 août 1782 (post examen supra mediocritatem). Vicaire à Vendlincourt (en dépendance de la cure de Bonfol), il est cité dans cette fonction dès 1791. Retiré à Soleure en 1793, il est à Ebratshofen (arr. Lindau, Bavière) en avril 1799. Il est cité comme desservant à Beurnevésin en septembre 1802 et en janvier 1803. En 1804, il réside à Bonfol, où il vient en aide à l'administrateur (Henri François Brochard). En 1805, il est administrateur à Charmoille (jusqu'à la venue de Joseph Antoine), et ensuite desservant de Courchavon de 1805 à 1809. Dès l'automne 1809, il est aux Breuleux ; dans les registres paroissiaux, il se désigne comme « administrateur » entre novembre 1809 et début février 1816, puis comme « curé » dès le 3 février 1816.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 25/11/2005
Dernière modification: 11/05/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 192

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 478
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)