Comte, Pierre-André (1955-)

Comte, Pierre-André (1955-)

Originaire de Châtillon, né le 10 août 1955 à Courtételle. Fils d’André, buraliste postal, et de Gilberte née Cortat. Épouse Jeannette née Chalverat, couturière. Catholique.
C. obtient un brevet d’enseignant bernois à l’Ecole normale de Porrentruy (1975), puis un mastère en administration publique à l’Institut de hautes études en administration publique à Lausanne (IDHEAP, 1996).
Instituteur à Vellerat (1975-1996), puis à Courrendlin (dès 1996). Syndiqué SEJ (Syndicat des Enseignants Jurassiens) et, de 1995 à 2008, président du syndicat de la Communauté de l’École secondaire de Courrendlin et environs.
Membre du Parti socialiste, C. est secrétaire communal à Vellerat (1979-1981) puis maire de la commune (1982-2004). Conseiller communal en 2009 et 2010, il est à nouveau élu maire en 2010. De 1983 à 1996, C. est observateur du Jura-Sud au Parlement jurassien. Après le rattachement de Vellerat au Canton du Jura (1er juillet 1996), pour lequel C. s’est beaucoup investi, il est élu député au Parlement jurassien (1998-2010), dont il est le président en 2004; il est réélu à deux reprises, en 2015 pour la législature 2016-2020, et en 2020 pour la législature 2021-2025. De 1999 à 2002, puis de 2005 à 2006, il y préside le Groupe socialiste. De 1999 à 2003, C. est président de la Commission de la Coopération et de la réunification, et, dès 1999, de la Commission « Jura, Pays ouvert ». De 1999 à 2006, il est président du Comité mixte parlementaire Jura-Aoste-Bruxelles-Wallonie. En 2006, il reçoit la décoration «Ami de la Vallée d'Aoste », créée par la loi régionale no 6 du 16 mars 2006. C. est président de la Section Jura de l'Association parlementaire de la francophonie (APF) pendant la législature 2016-2020 ; réélu en décembre 2020, il devient membre titulaire de la Commission de gestion et des finances. C. est également membre du Conseil de la langue française et fait partie de la Délégation à la rédaction des lois.
En 2002, il est candidat au Gouvernement mais le PS décide de ne retenir que trois candidats. C., quatrième de la liste, n’a alors pas la possibilité de défendre ses chances. Il se présente à nouveau comme candidat au Gouvernement en 2006 et arrive deuxième de la liste socialiste au premier tour, mais se retire au second.
Militant séparatiste, C. est secrétaire général du Rassemblement jurassien (RJ, 1991-1994), puis du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) et de la Conférence des Peuples de langue française (dès 1994). Il est le responsable de l'initiative "Un seul Jura", lancée par le MAJ en 2003.
En 1993, C. est membre du Comité scientifique pour les Assises européennes de l’Éducation plurilingue. En 2015, il reçoit le Prix de la Fondation Roland Léchot-Légobbé en faveur de l'unité du Jura.
Le 15 novembre 2019, il est promu au grade d’Officier de l’Ordre de la pléiade et du dialogue des cultures par l’Assemblée parlementaire de la francophonie.
Rédacteur en chef du Jura Libre dès août 2015, il est l’auteur d'une publication (IDHEAP), La voix des villes – Verticalité des rapports institutionnels dans le système fédéraliste (Lausanne, 1996), ainsi que des ouvrages Plus loin que le monde (Ed. de l’Ecluse, Delémont, 2005), Un seul Jura, une chance unique (Ed. de l'Ecluse, Delémont, 2006) et Identité et langue française (Ed. Conférence des peuples de langue française, Bruxelles, 2010).

Philippe Hebeisen et Emma Chatelain, 6/04/2006
Dernière modification: 16/03/2021

Bibliographie

www.consiglio.regione.vda.it (consulté le 05.03.2021)
www.jura.ch
(11.2.2016)
www.jura.ch/PLT/Deputes.html (consulté le 05.03.2021)
www.jura.ch/PLT/Commissions-parlementaires (consulté le 05.03.2021)
www.jura.ch/PLT/Commissions-parlementaires/Assemblee-de-la-Francophonie (consulté le 05.03.2021)
www.jura.ch/DFCS/OCC/Conseil-de-la-langue-francaise (consulté le 05.03.2021)


www.maj.ch/organes.htm (6.4.2006)
www.rfj.ch (13.11.2019)

Informations transmises aux auteurs et à la rédaction par Pierre-André Comte (2006 ; 01.03.2016 ; 01.03.2021)