Prongué, Marie-Madeleine (1939-2019)

Prongué, Marie-Madeleine (1939-2019)Originaire de Buix. Née le 31 juillet 1939 à l'abbaye d'Hauterive (FR). Décédée le 22 mai 2019 à Porrentruy. Fille d'Auguste Overney, professeur de français à l'École normale d'instituteurs alors logée dans l’abbaye d’Hauterive, et de Cécile née Ludwig. Épouse l'historien Bernard Prongué, chef de l'Office du patrimoine historique de la République et Canton du Jura (1979-1995). Cinq filles. Catholique.
P. obtient sa maturité au Collège Ste-Croix à Fribourg (1958) puis une licence en droit à l'université de Fribourg (1962) et une autre en théologie à l'université de Strasbourg (1998).
Après un stage d'avocate, P. devient greffière au tribunal de la Sarine (1963-1964). Puis, après un séjour à Munich (1964-1965), elle est enseignante à Epiquerez (1965-1967).
De 1967 à 1979, P. vit de nouveau dans le canton de Fribourg et elle s’engage activement dans la paroisse de Barberêche-Courtepin-Courtaman (FR) en tant que présidente du conseil de communauté.
Membre du parti démocrate-chrétien, P. est conseillère de ville à Porrentruy (1981-1988). Présidente dudit conseil en 1984. Présidente du PDC-Jura (1982-1989). Députée au Parlement jurassien (1983-1994) puis conseillère aux États (janvier à décembre 1995). Elle succède à Jean-François Roth et est ainsi la première femme jurassienne à siéger au Conseil des États.
Membre de la Commission fédérale de l'AVS (1983-1991), du Conseil d'administration d'Énergie du Jura SA (1989-1998), du Comité de l'Association des Amis de l'Université de Fribourg (1992-2002), du Conseil de la caisse Chrétienne sociale suisse (CSS) à Lucerne (1994-1999) et du Bureau suisse de Pro Infirmis à Zurich (1997-2004).
Après avoir obtenu sa licence en théologie, P. fait partie de la Commission « Femmes dans l'Église » de la Conférence des Évêques. En 1998, elle est nommée, par l'évêque de Bâle, auditrice des causes matrimoniales pour le canton du Jura. Co-présidente de la Commission « Femmes dans l’Église » (1998-2006), avant de démissionner avec cinq autres membres de ce qu’elle qualifie de « commission-alibi ».
Engagée aussi dans les questions sociales, elle milite au sein du mouvement international ATD-Quart Monde depuis la fondation de la section suisse en 1967.

Emma Chatelain, 23/04/2006
Dernière modification: 3/10/2019

Bibliographie

www.cath.ch (28.3.2006)
www.chronologie-jurassienne.ch (consulté le 25.9.2019)
L’Impartial, 30 janvier 1982
www.parlament.ch (consulté le 25.9.2019)
www.quart-monde.ch (consulté le 25.9.2019)
www.rfj.ch (23.5.2019)
Informations transmises à l'auteur par Marie-Madeleine Prongué (2006)
Informations transmises à la rédaction par Dominique Prongué Benson, fille de P. (20.9.2019, 26.9.2019)