Moeschler, Pierre-Yves (1953-)

Moeschler, Pierre-Yves (1953-)

De Tavannes. Ne le 16 février 1953 à Tavannes. Fils de Jean, comptable et président de bourgeoisie, et de Gabrielle née Favret, régleuse. Epouse Christine Wahli, maîtresse secondaire et libraire, deux enfants. Protestant. Frère de Jean-René Moeschler, artiste-peintre et député au Conseil du Jura bernois (CJB).
Licencié ès lettre de l’Université de Lausanne (1977). Brevet de Maître de gymnase de l’Université de Neuchâtel (1978). Professeur au Gymnase économique / Gymnase de la rue des Alpes et École supérieure de commerce de 1977 à 1998. Chargé de cours à l’Université de Berne (1980-1995). Comme historien, M. a été membre du Cercle d'études historiques de la Société jurassienne d'émulation, l'un des rédacteurs de la Nouvelles histoire du Jura (1984) et participe notamment à la remarquable édition critique du Journal de ma vie de Théophile Rémy Frêne (Porrentruy : Société jurassienne d'émulation ; Bienne : Ed. Intervalles, 1993-1994) au sein de l'équipe dirigée par le professeur André Bandelier.
Membre du PSS (Parti socialiste romand (PSR), aile romande du PS Biel-Bienne) dès 1980. Il entame sa carrière politique comme membre du Conseil de Ville (législatif) de Bienne (1993-1996). De 1997 à 1998, M. est membre à titre accessoire (i.e. sans direction municipale) du Conseil municipal (exécutif) de Bienne. Puis dès 1998, suite au retrait puis au décès de Mme Erica Wallis, élue du Parti socialiste romand, il lui succède en cours de législature, lors d’une élection tacite, et devient membre à titre principal du Conseil municipal en tant que Directeur des écoles et de la culture. Réélu Conseiller municipal de la ville de Bienne en 2004, il est le Directeur de la formation, de la prévoyance sociale et de la culture jusqu'en 2012. Les mandats de M. sont marqués par la dynamisation de la politique culturelle (régionalisation, assainissement, nouveau positionnement), la création du Nouveau Musée de Bienne par la réunion des Musées Neuhaus et Schwab et celle du TOBS, théâtre-orchestre Bienne Soleure, par la réunion de l’Orchestre symphonique et du Théâtre Bienne Soleure (théâtre parlé et opéra), la mise en place du Service « Jeunesse et Loisirs » et l’ouverture de centres de jeunesse, la mise en place du Service « Structures d’accueil extrafamilial », la mise en place du Service de l’intégration et de la politique municipale d’intégration des migrants, le lancement du programme « Sport-culture-études », l’introduction d’éducateurs sociaux dans les écoles et la réforme du secteur de l’aide à la réinsertion professionnelle et à l’intégration sociale.
Député au Grand Conseil bernois de 2006 à 2010 (groupe PS/JS), membre de la Députation du Jura bernois et de Bienne romande (vice-président 2008-2009, président 2009-2010). Il démissionne de son mandat à Berne en 2010 suite à l'acceptation d'une initiative contre les doubles mandats à Bienne. C'est sa nièce, Emilie Moeschler, qui lui succède comme première viennent-ensuite. Membre du Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne (CAF) (dès 2006 ; membre du bureau). Représentant du canton de Berne auprès du Conseil (organe consultatif) de la Conférence Transjurassienne (CTJ) de 2006 à 2008.
M. occupe divers mandats dans les organes de direction d’institutions du secteur culturel et social. Vice-président de la fondation Forum du bilinguisme de 1998 à 2012. Membre du comité de l’Association régionale de montagne Jura-Bienne.

Philippe Hebeisen, 26/06/2007
Dernière modification: 13/03/2014

Bibliographie

www.be.ch/gr/default-f.htm (19.9.2006 ; 3.7.2008)
www.biel-bienne.ch (25.6.2007)
www.be.ch (communiqué de presse du 19.10.2006)
http://ww5.rfj.ch/rjb/Actualite/Regionale/261010Pierre-Yves-Moeschler-se-retire.html (7.4.2011)
Le Quotidien jurassien, 3 juin 2008
Informations transmises à l’auteur par Pierre-Yves Moeschler.