Froidevaux, Pierre Joseph (1737-1813)

Né aux Breuleux le 31 octobre 1737. Décédé subitement aux Breuleux le 11 janvier 1813 (inhumé le 12). Fils de Jean Baptiste et de Marie Anne, née Surdez.
Après ses études au Collège de Porrentruy, il entre dans la Compagnie de Jésus le 10 octobre 1756 et fait son noviciat à Landsberg (D, Bavière), mais quitte en 1757 ou 1758. Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1765 (9 mois), il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 23 mars 1765 ; il est ordonné sous-diacre le 6 avril 1765, diacre le 1er juin 1765, prêtre le 21 décembre 1765 (à Porrentruy, dans la chapelle du séminaire). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 23 décembre 1765.
Il est attesté comme vicaire à Rougemont-le-Château (F, Territoire de Belfort) du 3 mars 1768 au 2 février 1769. Le 2 juillet 1772, il reçoit l'autorisation d'exercer son ministère dans le diocèse de Lausanne ; il est nommé peu après chapelain de Cressier (NE, il succède à Pierre Augustin Grandjacquet) et reste dans cette fonction jusqu'à sa résignation en 1787 (son successeur, Jean François Sansonnens, est institué le 4 février de la même année). Dans les registres paroissiaux du Noirmont, il est cité du 24 septembre 1792 au 20 avril 1793.
Retiré dans le canton de Soleure dès 1796, il est cité comme demeurant aux Breuleux au moins dès septembre 1802, ainsi qu'en janvier 1803. Après le départ de Pierre Joseph Bron pour Alle (1809), il est administrateur de la paroisse des Breuleux d'octobre 1809 à janvier 1810 (en attendant la venue de Jean-François Québatte, nommé curé des Breuleux en octobre 1809).
N.B. Son frère Jean Baptiste, des Breuleux, né le 25 juillet 1738 (non cité à cette date dans le registre des baptêmes des Breuleux), est entré en même temps que lui chez les jésuites à Landsberg le 10 octobre 1756 ; il a également quitté la Compagnie, mais déjà en 1756 semble-t-il.

Jean-Pierre Renard, 20/01/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 314
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)