Juillard-Morel, Albert (1828-1909)

Originaire de Sonvilier. Né le 14 mars 1828 à Saint-Imier. Décédé le 29 décembre 1909 à Cortébert. Fils de Lucien (1803-1868) fabricant horloger, et d'Elisabeth Kullmann (1802-). Marié en 1851 à Corgémont avec Emilie Morel (1833-1893), du même lieu, fille de Florian Morel (1798-1861), à l'origine des Longines, et de Marianne Isabelle Raiguel (1802-44).
Issu de la troisième génération de la dynastie des industriels Juillard, fabricant horloger, il dirige et développe l'entreprise familiale pendant près d'un demi-siècle.
C'est en 1850, avec son frère Edouard (1829-1878), que J. hérite du comptoir familial basé alors à Saint-Imier. Au début des années 1860, ils achètent ensemble des locaux d'une ancienne filature à Marin près de Neuchâtel pour fabriquer mécaniquement la montre à remontoir. Il n'y reste toutefois pas longtemps, laissant l'affaire à Edouard.
En 1864, plusieurs fabricants horlogers de la région se regroupent autour de lui, dont Pierre Henri Raiguel-Chopard (1809-1898). Ensemble, ils créent une fabrique d'ébauches sous la raison sociale « Raiguel Juillard & Cie », plus connue sous le nom de Cortébert Watch Co.
En 1887, suite à des mésententes et à des difficultés avec ses associés, J. sauve l'affaire in extremis en la reprenant à son compte avec ses deux fils - Henri (1853-1911) et Emile (1864-1907) - sous la raison sociale « Juillard frères ». Dès lors, la Cortébert Watch Co perpétuera une renommée devenue internationale.
Attiré par les questions d'instruction publique, J. est notamment président des écoles du Vallon de Saint-Imier.

Robin Moschard, 19/12/2011
Dernière modification: 1/03/2012

Bibliographie

Robin Moschard, « La famille Raiguel de Corgémont », Généalogie jurassienne, Bulletin du CGAEB, 73, 2011, p.3-8
Robin Moschard, « Les Juillard, de Sonvilier, industriels de la Cortébert Watch Co (1790-1962) », Généalogie Jurassienne, Bulletin du CGAEB, 74, 2012, p.3-9