Fornachon (Banque)

La maison de banque et de commerce Antoine Fornachon est fondée par Antoine Josué Fornachon-Breguet (1749-1819) à Neuchâtel.
C'est au départ une quincaillerie qui décide de se tourner vers le commerce du crédit, plus profitable que celui du drap des indiennes et des métaux pour les horlogers.
Elle prend son plein développement sous l'administration de François Mayor-Fornachon (1776-1850) et de son beau-frère Charles Fornachon-Berthoud (1786-1871), fils du fondateur.
Elle participe au développement de diverses entreprises horlogères jurassiennes et neuchâteloises, comme Raiguel Jeune & Cie (1833-1838) devenu Agassiz & Cie (1838-1846) à Saint-Imier, à l'origine des Longines.
Dans le même temps, les Eguet père et fils font construire la Fabrique d'ébauches de Corgémont en 1834 considérée comme la première fabrique d'horlogerie du Jura bernois qui sera pendant des années l'entreprise phare de Corgémont. En 1837, à cause de difficultés financières, ils doivent la vendre à la Banque Fornachon leur principal créancier.
L'année suivante en 1838, elle est rachetée par la maison Robert & Cie de Fontainemelon qui en fait sa succursale de Corgémont et devient avec l'entreprise Japy frères & Cie de Beaucourt en France les deux principaux fournisseurs d'ébauches en Suisse.

Robin Moschard, 20/02/2012

Bibliographie

Bernard Romy, Le meunier, l'horloger et l'électricien : les usiniers de la Suze, 1750-1950, Bienne, Intervalles, 2004, p. 100-102, 116
André Francillon, Histoire de la fabrique des Longines, Saint-Imier, 1947, p. 10
Robin Moschard, « Généalogie Robert-Tissot industriels FHF à Fontainemelon NE », in Bulletin de la Société neuchâteloise de généalogie n°36, 2008 et n°37, 2009
Philippe de Coulon, Les Ebauches, deux siècles d'histoire horlogère, Neuchâtel, 1951, p. 40