Spies, Didier (1971-)

Spies, Didier (1971-)Originaire d’Ederswiler. Né le 19 octobre 1971 à Porrentruy. Fils de Kurt Spies, magasinier et d’Olga Spies née Girodat, mère au foyer. Epouse Cindy née Stawny, masseuse thérapeutique. Deux enfants. Catholique.
Scolarité en allemand à Edersviller, complétée par une 10ème année scolaire à Delémont dans le but de perfectionner ses connaissance de la langue française. De 1988 à 1990, il fait un apprentissage auprès des CFF à Bienne et travaille ensuite comme contrôleur, étant stationné successivement à Genève, Bienne et Delémont. Après une formation de policier à l’école de police cantonale de Bâle-Campagne à Liestal, S. travaille dès 1998 comme gendarme à Therwil (BL) et dès 2001 à la police judiciaire à Liestal et Laufon. A partir de 2011, il travaille comme chargé de sécurité.
Membre de l’Union démocratique du Centre (UDC) dès 2007, S. est élu secrétaire de la section UDC Courroux-Courcelon en 2008 et président de cette dernière en 2011. Dès 2009, il est caissier de l’UDC Jura et en 2011, il en devient le secrétaire général. Au niveau de l’UDC Suisse, S. intègre la direction du parti en 2014 en tant que représentant linguistique.
Eu député suppléant au Parlement jurassien en 2010, puis député dès 2016. Membre consultatif de la commission des affaires extérieures et de la réunification (2011-2015). Dès 2016, il est membre de la commission de la justice.
Membre du comité et président de la Commission d’école secondaire du Val Terbi. Président de la fanfare « Echo du Bueberg » de Movelier (1996/1998-2000), membre de la Fanfare Union Instrumentale de Courroux (FUIC) depuis 2008.
A l'armée, S. est officier spécialiste au grade de premier-lieutenant au service de sécurité de la police militaire (SSPM).

Kiki Lutz, 1/02/2018

Bibliographie

www.jura.ch (21.9.2017)
www.jura.ch (21.9.2017)
www.svp.ch/partei/organe/parteivorstand/ (21.9.2017)
Informations transmises par Didier Spies (7.9.2017)

Iconographie

Didier Spies; source: Didier Spies (7.9.2017)