Deutsch

Parlement jurassien

Le Parlement jurassien, représentant le peuple, exerce le pouvoir législatif de la République et Canton du Jura. Il compte 60 députés ainsi que des suppléants chargés de remplacer, au besoin, les députés lors des séances plénières. Leur élection a lieu en même temps que celle du Gouvernement, et pour une période de quatre ans, puis 5 ans dès 2010 (législature 2011-2015). Les élus ne sont rééligibles que deux fois consécutivement. Selon la loi d’incompatibilité du 29 avril 1982, un député cantonal ne peut être à la fois parlementaire fédéral, alors que toute une série de personnes ne peut siéger au Parlement, il s’agit des juges cantonaux, des présidents des Tribunaux du district, des juges administratifs de district, du président du Tribunal des mineurs, du juge d’instruction cantonal, du procureur général et de son substitut ainsi que des fonctionnaires (excepté les enseignants). Néanmoins, depuis la votation du 15 mai 2011, les fonctionnaires jurassiens pourront siéger au Parlement jurassien dès la législature 2016-2020.
Les députés sont élus selon le système de la représentation proportionnelle. Chaque district forme alors une circonscription et bénéficie d’office de trois sièges. Les sièges restant sont répartis proportionnellement à la population.
Le Parlement siège à Delémont. Le bureau, élu lors de la séance constitutive, se compose du président, de deux vice-présidents (tous trois élus pour une année) et des présidents des groupes parlementaires. Ses compétences sont multiples. Elles sont notamment de fixer la date, le lieu et l'ordre du jour des séances; d’attribuer aux commissions les projets soumis aux délibérations du Parlement; de fixer le nombre des membres et le mandat des commissions spéciales; de nommer les membres des commissions spéciales, ainsi que le président et le vice-président de chacune d'elles.
Des observateurs peuvent être invités par le bureau à assister aux séances du Parlement, notamment des représentant des districts du Jura bernois.
Depuis 1979, le parti majoritaire au Parlement est le Parti démocrate chrétien (PDC). Il est suivi par le Parti socialiste jurassien (PSJ) et le Parti libéral-radical jurassien (PLRJ). Le Parti chrétien-social indépendant (PCSI) ainsi que le Parti ouvrier populaire (POP) et l’Union démocratique du Centre (UDC) sont aussi présents depuis la création du canton du Jura. L’Entente libérale-radicale réformiste disparaît en 1986 alors que le Combat socialiste (CS) apparaît en 1982. Il travaille aujourd’hui en collaboration avec le POP. En 2006, ce sont les Verts qui font leur entrée au Parlement. Lors des élections de 2010, le Parlement conserve sa majorité à droite à un siège près (31 contre 29). Le PLR est le grand perdant de ces élections avec 3 sièges en moins alors que les Verts doublent leur représentation (2 à 4).
En 2015, le Parlement jurassien glisse nettement à droite, la grande gagnante des élections étant  l'UDC, qui réussit à doubler le nombre de ses sièges (4 à 8). Dans le même temps, le PLR peut récupérer 1 siège et arrive à 9. Le PDC perd 2 (17) sièges et la gauche 3 (PS: -2/12, CS-POP: -1/2), tandis que les Verts (4) et le PCSI (8) parviennent à maintenir le statu quo.

Vous trouvez la liste de tous les parlementaires dès 1979 sous la notice "Député(e)s au Parlement jurassien" ainsi qu'un tableau sous la notice "statistiques".

Emma Chatelain, 15/03/2006
Dernière modification: 5/01/2017

Bibliographie

Ernest Weibel, Institutions politiques romandes, Fribourg, 1990, pp. 121-124
Informations transmises par le secrétariat du Parlement.
Art. 65 de la Constitution jurassienne. www.lqj.ch (15.5.2011)
Le Quotidien Jurassien
, 16 mai 2011
La Liberté
, 16 mai 2011
www.jura.ch (14.1.2016; 5.1.2017)
www.rfj.ch (20.12.2013 ; 19.12.2014)

Lien: http://www.jura.ch/PLT.html