Mechtilde ou Mathilde (?-1439 ou peu après)

Concubine de l’abbé de Bellelay Henri Ner.
Date de naissance inconnue, morte peut-être en 1439. Fille de Contin, de Sornetan, décédé avant le 1e janvier 1406. Alors que le concubinat est à cette époque très fréquent dans le clergé du diocèse de Bâle, il est cependant rarissime de connaître le nom des compagnes des prêtres ou religieux concernés, ce qui fait de Mechtilde un cas exceptionnel. Dès avant le 1e janvier 1406, elle est attestée comme étant la mère de Henri et de Jean, enfants illégitimes de Henri Ner, abbé de Bellelay. Les deux fils de Mechtilde ont fait, comme leur père, de belles carrières ecclésiastiques. Ils ont dû pour cela obtenir des dispenses de Rome, car, selon le droit canon, leur statut de bâtards ne leur permettait pas de recevoir les ordres. Les dispenses accordées à partir de 1418 aux deux fils de Mechtilde précisent que celle-ci est « soluta », donc non mariée (cela a son importance, car le délit d'adultère aurait aggravé celui de concubinat). Mechtilde a probablement aussi une fille, Serow, qui n’est connue que par une notice non datée du nécrologe du chapitre de Moutier-Grandval, laquelle précise qu'une messe anniversaire a été fondée en faveur de l’abbé Henri, de ses trois enfants (Henri, Jean et Serow), ainsi que d’une certaine Elline, probablement la concubine de Jean. Il n'est toutefois pas exclu que l'abbé Ner ait eu sa fille Serow avec une autre femme, inconnue de nous. Sous la date de 1439, Mechtilde figure dans le nécrologe du chapitre St-Pierre de Bâle (dont Jean est alors prévôt), pour une messe anniversaire qu'elle a fondée en sa propre mémoire et celle de ses parents.
Originaire de Sornetan, un village proche de Bellelay, Mechtilde appartenait vraisemblablement à une famille de paysans d'un niveau social inférieur à celui de son concubin, Henri Ner, issu d'une prospère famille bourgeoise de Delémont (puis de Bâle) et occupant lui-même des fonctions importantes (c'est un proche de l'évêque Humbert de Neuchâtel et il sera le premier abbé mitré du couvent de Bellelay).

Jean-Claude Rebetez, 15/05/2019

Fonds d'archives

Archives de l'ancien Évêché de Bâle (AAEB):
- Série Chartes: charte 1406, 1er janvier (Jean, curé de Serrières, fait des dons en faveur de ses deux neveux, Henri et Jean, fils de son frère, l'abbé de Bellelay Henri Ner et de Mestilde, elle-même fille de feu Contin de Sornetan).
- A 55/1a, p. 68 (nécrologe de Moutier-Grandval: fondation à une date non précisée d'un anniversaire à Moutier-Grandval en faveur de l'abbé Henri Ner, de ses fils Jean et Henri, de leur sœur Serow, et d'Elline, "familiaris" ou concubine de Jean).

Archives cantonales de Bâle-Ville (StABS):
- Ältere Nebenarchiv, Klösterarchiv, St. Peter D (Jahrzeitbuch 14. Jh), f. 62v (fondation en 1439 d'un anniversaire pour "Mectildis", mère de Jean Ner, prévôt de St-Pierre et docteur en droit canon; selon Conradin von Planta, spécialiste des nécrologes de St-Pierre, cette notice ne suffit pas pour affirmer que Mechtilde est morte en 1439).


Bibliographie

Repertorium Germanicum 1, p. 382, no 2375 (Jean)
Repertorium Germanicum 4,1, col. 1211 (Henri)
Repertorium Germanicum, 4,2, col. 2180 (Jean)
Sur le terme de "soluta" employé par opposition à celui de "conjugata", voir: Repertorium Germanicum 4,1, p. VII.