F | D

Affolter, Albert (ca. 1883-1956)

Né dans une ferme près de Sorvilier vers 1883. Mort à Court, le 6 février 1956. Allié Marchand. Industriel.

A. effectue toute sa scolarité à Court. A sa sortie, il se tourne vers l’industrie mécanique. En 1912, il s’associe avec son beau-frère, Georges Rossé, pour fonder la fabrique l’Essor, active dans le décolletage et la production d’ébauches ancre et cylindre. Dans les années 1930, l’entreprise devient, avec l’usine E. Meyer & Fils de Pontenet, une des plus ferventes opposantes au cartel horloger.

Membre de la paroisse baptiste.

Auteur·trice du texte original: Johann Boillat, 25/06/2020

Fonds d’archives

Le Journal du Jura, 8 février 1956

Johann Boillat, « La liberté n’a pas de prix ! Les dissidents du cartel horloger suisse (1931-1941) », Chronométrophilia, 77, 2015, pp. 63-80, ici pp. 71-74

Suggestion de citation

Johann Boillat, «Affolter, Albert (ca. 1883-1956)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/1003777-affolter-albert-ca-1883-1956, consulté le 02/03/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.