F | D

Gsell, José (1988-)

Originaire de Sauge. Né José-Manuel Gsell le 5 juillet 1988, à Bienne. Fils de Jacqueline Zürcher, enseignante, et de Daniel Gsell, éducateur social. Petit-fils de Raymond Gsell. Célibataire, un enfant.


Ecrivain, constructeur de murs en pierre sèche.

Parcours et activités artistiques

Enfance et scolarité dans le Jura bernois. G. vit avec sa famille dans les cures de Tramelan puis de Tavannes, où son père est alors pasteur.

Etudiant (psychologie, philosophie, pédagogie) au Gymnase français de Bienne, il interrompt son cursus en 2006, une année avant ses examens. Six mois plus tard il rejoint l'Ecole de culture générale de Moutier, établissement qu'il quitte après une année. En 2007, il s'installe à Bienne, où il vit dans des squats et des centres autogérés. Ces périodes de vie hors études lui permettent de découvrir les pratiques créatives artistiques.

En 2011, G. intègre l'Institut littéraire suisse, au sein de la Hochschule der Künste Bern, où il obtient un bachelor (2014) en Ecriture créative.

Les expériences de vie de G. sont souvent au cœur de son œuvre romanesque et poétique, qu'il s'agisse de ses voyages1 (Voyage cuit), de sa paternité (Chroniques d'un aller simple en calvitie), de ses expériences de déménageur et de précarité (Vie de carton), de ses modes d'habitat comme la vie en roulotte (Lettres de roulotte) ou encore de ses activités de pêcheur et de chasseur. En plus de ses livres, G. publie plusieurs textes en format audio ou audio-visuel. Il participe en outre a des lectures publiques et des ateliers, souvent en collaboration avec d'autres artistes.

Parmi ses principales représentations dans la région jurassienne, G. participe à la résidence Les FAC (2017), ou encore à une balade poétique (2019) imaginée par le Cercle littéraire de la Société jurassienne d'émulation. Avec un collectif d'artistes, il prend part à l'exposition Le dialogue ininterrompu (2019-2020) à Porrentruy, consacrée à Werner Renfer. En 2020, il lit des textes d'Alexandre Voisard lors d'une balade poétique organisée à l'occasion des 90 ans de l'écrivain.

Bourses

G. est lauréat de la Bourse Fell-Doriot (2016), délivrée par la Commission intercantonale de littérature (CiLi) des cantons de Berne et du Jura. Il obtient ensuite la Bourse de séjour à Bruxelles (2019-2020), délivrée par la Commission francophone des affaires culturelles générales du canton de Berne (CFACG), et s'installe dans la capitale belge durant six mois. En 2021, il reçoit une subvention de la Fondation UBS pour la culture.

Publications

  • José Gsell, « Année de la misère, Bienne 1816 », Annales biennoises 2012, Bienne, 2013, pp. 12-13.
  • José Gsell, Lettre aux experts, suivi de Lettre à la Lettre aux experts, et d'Avortons, [s.l.], Casa édition, [2013].
  • José Gsell, Montagne, suivi de Ville, Bienne, Editions du Noyau, 2013.
  • José Gsell, De poussière, d’alcool, de sueur, La Chaux-de-Fonds, Editions Torticolis et frères, 2016.
  • José Gsell, & Augustin Rebetez, Les Bois Perdus, Mervelier, Label Rapace, 2017.
  • José Gsell, & Hervé Thiot, Lettres de roulotte, La Chaux-de-Fonds, Editions Torticolis et frères, 2018.
  • José Gsell, « Le premier voyage », La cinquième saison, vol. 4, 2018, pp. 127-134.
  • José Gsell, Voyage cuit, La Chaux-de-Fonds, Editions Torticolis et frères, 2019.
  • José Gsell, « Heidi aime le welsche », Intervalles, n. 117, 2020, pp. 28-33.
  • José Gsell, « Tout ce que je peux encore produire après sept heures de chantier pour Thomas Hirschhorn (en écoutant du rap violent et en buvant de la bière) », Robert Walser-Sculpture, Berlin, Hatje Cantz Verlag, 2020, pp. 290-299.
  • José Gsell, « Oberland », Anthologie de la poésie Suisse d’aujourd’hui, Bacchanales, vol. 64, 2021, pp. 115-121.
  • José Gsell, Mon Torse ouvert, Mervelier, Label Rapace, 2021.
  • José Gsell, « Carte du terroir », in Steve Richard, « Poéstive, une balade pas comme les autres », Actes de la SJE 2020, vol. 123, Porrentruy, 2021, pp. 199-204.
  • José Gsell, & Nathalie Gür, « Déesse asphalte », Roaditude, vol. 9, 2020, pp. I-VI (108-113).
  • José Gsell, Chroniques d’un aller-simple en Calvitie, La Chaux-de-Fonds, Editions Torticolis et frères, 2022.
  • José Gsell, « Chronique régionale, couleurs économiques », in Patrick Amstutz (dir.), Dans les pas de Renfer. Cippe à la Suze, Bienne/Gollion, ACEL/Infolio, 2023, pp. 94-98.
  • José Gsell, Vie de carton, La Chaux-de-Fonds, Editions Torticolis et frères, 2023.

Enregistrements

Associations

G. est membre de:

  • Société jurassienne d'émulation
  • Association Autrices et Auteurs de Suisse
  • Société de pêche de Tavannes
  • Société des chasseurs du district de la Neuveville

Notes

  1. G. se rend au Québec à deux reprises (2015, 2017) et effectue des séjours réguliers en Norvège.

Auteur·trice du texte original: Luc Vallat, 15/02/2024

Bibliographie

Elodie Paupe, « La Cinquième saison à la FARB », Actes de la SJE 2018, vol. 121, pp. 249-251.

Dominique Suisse, « Lettres de roulotte (White trash poésie), José Gsell », Actes de la SJE 2019, vol. 122, pp. 289-290.

Actes de la SJE 2019, vol. 122, pp. 447-448.

Steve Richard, « Poéstive, une balade pas comme les autres », Actes de la SJE 2020, vol. 123, pp. 197-213.

Intervalles, n. 117, 2020, p. 34.

Emma Chatelain, « Commission intercantonale de littérature (CiLi) »Dictionnaire du Jura, 22 septembre 2021/4 mai 2011 (consulté le 12 février 2024).

Patrick Amstutz (dir.), Dans les pas de Renfer. Cippe à la Suze, Bienne/Gollion, ACEL/Infolio, 2023, p. 184.

Robert Walser-Sculpture, Berlin, Hatje Cantz Verlag, 2020, p. 850.

Le Franc-Montagnard, 16 janvier 2016, p. 2 ; 18 février 2016, p. 2, p. 2 ; 30 juin 2016, p. 9 ; 6 juillet 2016, p. 8 ; 29 juin 2017, p. 7.

L’impartial, 16 janvier 2016, p. 11 ; 16 février 2016, p. 10.

Feuille d'avis du district de Courtelary, 29 mars 2019, p. 20.

ArcInfo, 5 octobre 2019, p. 14.
TeleBielingue/YouTube, 2 novembre 2020 (consulté le 26 janvier 2024).
Fondation UBS pour la culture, Rapport annuel 2021, 2022.

jura.ch, 16 novembre 2016 (consulté le 26 janvier 2024) ; 25 novembre 2019 (consulté le 26 janvier 2024) ; 11 septembre 2020 (consulté le 26 janvier 2024).

rjb.ch, 26 mars 2019 (consulté le 26 janvier 2019) ; 21 septembre 2020 (consulté le 26 janvier 2024).

be.ch, 5 septembre 2022 (consulté le 26 janvier 2024).

torticolis-et-freres.ch, 2024 (consulté le 26 janvier 2024).

jozgsell.bandcamp.com (consulté le 26 janvier 2024).

lesfac.ch (consulté le 26 janvier 2024).

Iconographie

José Gsell (janvier 2023).

Suggestion de citation

Luc Vallat, «Gsell, José (1988-)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/1003939-gsell-jose-1988, consulté le 24/04/2024.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.