Bouvier, Jean Germain (1732-1809)

Né à Saint-Ursanne le 10 juillet 1732. Décédé à Montsevelier le 7 décembre 1809. Fils d'Erhard Thiébaud « Bovier », sénateur, et de Marie Catherine née Chèvre. Oncle de François Ignace Joseph Bouvier (1757-1808), curé de Glovelier.
Il est immatriculé à l'université de Fribourg-en-Brisgau en 1752-1753 (1752/54, philosophie ; 27 juillet 1753, bachelier en philosophie). Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1756/57 (4 mois) et 1758, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 20 février 1757 ; il est ordonné sous-diacre le 11 mars 1758, diacre le 25 mars 1758, prêtre le 20 mai 1758 (à Porrentruy, dans la chapelle du château).
Chapelain de la collégiale de Saint-Ursanne dès 1757 (cité comme tel jusqu'en 1774), il est approuvé pour la première fois le 21 mai 1758 ; il est cité comme maître d'école en 1760 et 1762. Le 21 mai 1774, il est nommé curé de Montsevelier. Son élection comme jurat du chapitre de Salignon est confirmée le 1er juillet 1778.
En 1796, il s'est fait reconnaître comme citoyen suisse (bourgeois de Châtelat). Cité comme desservant de Montsevelier en octobre 1801 et en septembre 1802, il est confirmé dans cette fonction à la réorganisation et prête serment le 27 avril 1803, dans l'église de Delémont. Il reste à Montsevelier jusqu'à sa mort.

Jean-Pierre Renard et Philippe Hebeisen, 29/09/2005
Dernière modification: 2/11/2009

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia sacra », in Actes SJE, 36, 1931, p. 114
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier 2009, p. 205
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)