Surdez, Jules (1878-1964)

Origiaire du Peuchapatte. Né à Saint-Ursanne le 10 novembre 1878. Décédé à Berne le 21 février 1964. Instituteur, marié à une institutrice patoisante de Bonfol, quatre enfants. Grand amateur et défenseur du patois de langue d'oïl.
Jeunesse passée à Ocourt, où sa mère tenait un restaurant. C'est probablement de cet environnement qu'est né son goût pour le folklore et le patois.
Un bref séjour au Mexique précède son entrée dans l'enseignement. Pédagogue doué et passionné, il enseigne pendant quarante années à Epauvillers, Saignelégier, aux Bois et à Epiquerez. Retraité, il s'établit à Berne et continue ses recherches sur les patois et les us et coutumes oubliées de nos régions.
Auteur d'un grand nombre d'articles dans les Actes de la Société jurassienne d'Emulation (SJE) comptent une foison de contributions. Les folklores des Franches-Montagnes et du Clos-du-Doubs n'avaient plus de secret pour lui. Son travail de bénédictin l'amène à récolter près de 2'000 proverbes. Il publie également des "fôles" ou contes fantastiques, des légendes dénichées chez les vieilles gens, écrit des textes, majoritairement en patois, pour les synodes du Jura Nord. En patois également, il compose des comédies, ainsi que deux romans.
Infatigable correspondant de la Société suisse des traditions populaires (dont il est membre) et du Glossaire des patois romands, il établit plus de 10'000 fiches. Il correspond également à plusieurs journaux, en particulier au Franc-Montagnard, à La Croix fédérale, au Jura de Porrentruy, à L'Almanach du Jura, au Folklore suisse et au Conteur romand. Ses talents reconnus lui valent d'être distingué du titre de Docteur honoris causa en philosophie de l'Université de Berne.
Membre du Conseil des patoisants romands. Membre d'honneur de la SJE et de Pro Jura. Il obtient en outre trois premiers prix au premier concours des patoisants romands.

Oeuvres :
Romans en patois :
- l'Aindgeatte
- En lai rive de l'Ave

Chansons :
- Lai Saint-Maitchin
- l'Aidjolate
- Lai Fête d'Epavlé
- Lai fête des Montfaucon
- Monsieur l'inspecteur des écoles

Philippe Hebeisen, 1/11/2004
Dernière modification: 14/03/2018

Bibliographie

P. Bacon, ASJE, 67, 1963, p. 235-237
Gilbert Lovis, « Jules Surdez et la transmission de la littérature orale du Jura », ASJE, 1987, p. 101-140
Gilbert Lovis, « Trésors de la littérature orale du Jura. La fée de Monturban », Jurassica, 4, 1990, p. 29-32
Le Jura bernois, 22 février 1964
R. Molles, « Hommage à un grand mainteneur : Jules Surdez », Le nouveau conteur vaudois et romand, 91, 7-8, 1964, p. 26