En face du « Faira » (site archéologique, Beurnevésin)

Objet : sépultures
Datations : Age du Bronze, Age du Fer, Haut Moyen Age
Fouilles : 1865, A. Quiquerez
Collections : Office de la culture, Porrentruy ; Musée d'histoire, Bâle

Au siècle passé, les travaux routiers ont livré du matériel archéologique et quelques observations qui, faute de fouilles dûment documentées, nous laisse dubitatifs quant à l'interprétation des témoignages de l'époque. Au nord de Beurnevésin, lors d'une réfection à la « nouvelle » route menant à Réchésy, on découvrit en 1858 et 1864 des sépultures qu'Auguste Quiquerez explora plus en détail en 1865. Le compte-rendu qu'il rédigea alors nous permet de comprendre la perplexité du scientifique ou la complexité du gisement.
Il cite les sépultures celtiques trouvées une « douzaine » d'années auparavant, reconnaissables aux bracelets ou aux grandes aiguilles à cheveux en bronze. Lors des travaux de 1864, « on coupa les jambes à une dizaine de squelettes, couchés au dos, sous un mètre de gravier, la tête au nord et les pieds au sud. Parmi ces débris humains, il y avait des colliers composés de grains d'ambre, de verre et de terre de couleurs diverses, des chaînettes de cuivre ou laiton servant en même temps de collier et de bracelet ». Ces détails lui firent émettre l'hypothèse d'une origine « gallo-burgonde », qu'on appelle maintenant mérovingienne.
Un détail jette le trouble. Quiquerez précise à propos d'une chaînette : « [...] la même chaînette se fermant au cou par un crochet et s'enroulant ensuite autour du poignet, en laissant un long bout flottant pour ne pas gêner les mouvements du bras ». Cette description pourrait correspondre à l'illustration de Manfredi e.a., p. 66, mais une chaînette qui pourrait être similaire est signalée et illustrée dans l'article sur la nécropole celte de Gempenach.
Quiquerez fouille une tombe étrange pour la période mérovingienne : « La première nous a offert un squelette enterré dans une petite cavité cubique de vingt-quatre pouces de côté, le corps replié, dans la position d'un enfant dans le sein de sa mère et la tête un peu penchée vers l'Orient. C'était un homme de haute stature, ayant encore toutes ses dents, fort belles et bien saines ». L'inhumation en position foetale est pour le moins inhabituelle à cette époque et, ne serait-ce les chaînettes et colliers des sépultures voisines, Quiquerez n'aurait pas hésité à attribuer sa découverte aux temps celtiques. Mais le cas se complique encore par la « présence d'ossements humains déposés avec peu d'ordre dans la couche de terre végétale au-dessus du corps replié, et qui ne peuvent provenir que d'une inhumation postérieure ».
L'énigme s'épaissit quand fut découvert « un squelette de grande taille, étendu sur le dos, la tête au nord, les pieds au sud. Il était également enterré dans le gravier pur et l'on n'a pu trouver aucun objet d'antiquité, si ce n'est un rognon de silex duquel on a détaché des parcelles pour en former des pointes de flèches ou de petits instruments ».
En l'absence d'arguments déterminants et n'ayant pas de thèse prédominante à soutenir, nous nous contenterons de proposer comme interprétation l'utilisation de ce site à plusieurs périodes différentes, la terminologie de Quiquerez étant à adapter à notre nomenclature moderne.

Voir aussi la notice Archéologie.

Claude Juillerat et François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997, 29/11/2005
Dernière modification: 12/07/2010

Bibliographie

Auguste Quiquerez, « Monuments celtiques et sépultures antiques de Beurnevésin », in Bulletin de l'Institut national genevois, 12, 1865, pp. 233-239
Henri Joliat, « Epoque des invasions et peuplement du Jura bernois », in ASJE, 51, 1947, pp. 131-132
Gilbert Kaenel, Sébastien Favre, « La nécropole celtique de Gempenach / Champagny (FR) : les fouilles de 1979 », in Annuaire de la Société suisse de Préhistoire et d'Archéologie, 66, 1983, p. 201
Sophie Manfredi e.a., Les derniers barbares, Besançon, 1992, p. 66
Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
www.jura.ch (novembre 2008)

Lien: http://w3.jura.ch/services/oph/sar/Sites_nonA16/BEU-FA/BEU-FA-Texte.htm