F | D

Francillon, Adrien (1885-1936)

Bourgeois de Lausanne (dès 1768). Fils d'Eugène (1851-1918) et de Catherine-Dorothée, dite Dora, née Heyl (1852-1912). Neveu d'Ernest Francillon. Né Adrien-Auguste le 4 août 1885 à Lausanne. Décédé à Saint-Imier le 24 décembre 1936. Le 27 avril 1912, il épouse à St-Imier Julie-Gabrielle Miéville, dont il eut deux enfants, notamment André, auteur d'une histoire de la fabrique Longines.

Elève du collège Galliard et du collège classique à Lausanne, de l'école de commerce Widemann à Bâle, F. arrive à Saint-Imier en 1902 pour y suivre les cours de l'Ecole d'horlogerie. Après un stage à Saint-Imier, il poursuit sa formation à Londres et à Berlin. En 1907, il est de retour à Saint-Imier et entre dans la Fabrique des montres Longines. Attaché à sa direction, il devient fondé de pouvoir (1915) puis membre du conseil d'administration (dès 1919), au sein duquel il succède à son père.

Engagé aussi dans la vie publique, membre du Parti libéral de St-Imier, il siège au Conseil général (dès 1930) dont il devient le premier vice-président (1933). Membre puis secrétaire de la Commission de l'Ecole d'horlogerie et de mécanique, membre de la Commission des cadets, membre puis président et représentant de l'Etat à la Commission de l'Ecole secondaire et de commerce. Membre du comité local de la Banque Populaire Suisse (BPS), vice-président du conseil d'administration de la société du funiculaire Saint-Imier-Mont-Soleil. Membre de plusieurs sociétés locales, il est notamment président d'honneur de la Chorale et de la Société d'escrime, membre de la Société jurassienne d'Emulation (SJE).

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 29/04/2008

Bibliographie

ASJE, 42, 1937, pp. 193-194

André Francillon, Histoire de la fabrique des Longines, précédée d'un essai sur le comptoir Agassiz (préface de Bernard Gagnebin), Saint-Imier, 1947, pp. 171

Marcel et François Francillon, Notice généalogique sur la famille Francillon originaire du Dauphiné : 1563-1988, Lausanne, 1989, p. 185

Jacqueline Henry Bédat, Une région, une passion : l'horlogerie. Une entreprise : Longines, Saint-Imier, 1992, p. 123

Le Jura bernois, 26 et 29 décembre 1936

Suggestion de citation

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, «Francillon, Adrien (1885-1936)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/4256-francillon-adrien-1885-1936, consulté le 23/07/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.