Ruedin, Jämes (1869-1936)

Né à Corgémont en 1869. Décédé le 4 avril 1936 à Neuchâtel. Fils de Jämes Ruedin (1833-1922, voir notice sur la famille Ruedin), directeur de la fabrique d'ébauches de Corgémont.

Après sa scolarité effectuée à Corgémont, R. se rend à Saint-Imier pour y suivre les cours de l'Ecole d'horlogerie. Il fait ensuite un séjour à Pontenet, dans un établissement industriel. C'est là qu'il commence à se vouer à la vie publique en y remplissant les fonctions de secrétaire communal. Il s'établit ensuite à Delémont où il se retrouve à la tête de la Fabrique d'horlogerie avec son frère, Henri (1870-1956). En 1896, les deux frères prennent des parts dans la société qui devient alors « Weber, Ruedin et Cie, Fabrique d'Horlogerie de Delémont ». En 1900, devenue « Ruedin et Cie », la fabrique est dirigée par Jämes seul. Elle devient une société anonyme en 1919. Dès 1921, les deux frères Ruedin ne font plus partie de la société qui rejoint « Ebauches SA » en 1926 et ferme ses portes en 1928.

Membre du Conseil municipal, R. participe à l'organisation de toutes les manifestations publiques. Membre de la Société jurassienne de développement, de la Société locale d'embellissement, de la Société jurassienne d'Emulation (SJE) et du Musée jurassien d'art et d'histoire dont il est l'un des fondateurs. Quelques années avant son décès, il quitte Delémont pour Lausanne puis Neuchâtel.

Emma Chatelain, 2/06/2006
Dernière modification: 5/03/2009

Bibliographie

ASJE 41, 1936, pp. 242-243
Jean-Daniel Kleisl, Piquerez SA et Ruedin SA. Le patronat de la boîte de montre dans la vallée de Delémont. L'exemple de E. Piquerez SA et de G. Ruedin SA à Bassecourt (1926-1982), Alphil, Delémont, 1999, p. 40-41