Fornasier, Raymond (1938-)

Fornasier, Raymond (1938-)Originaire de Noiraigue (NE) et Saignelégier. Né le 9 août 1938 à Noiraigue. Fils d’André Fornasier, boîtier, et de Madeleine née Esehler, ménagère. Epouse Rosemary née Jolidon, employée. Trois enfants. Catholique.
Ecole primaire à Noiraigue et à Saignelégier, secondaire à Saignelégier. F. fait ensuite une formation d’horloger-rhabilleur au Technicum de La Chaux-de-Fonds (1954-1958). Il travaille dans cette branche jusqu’en 1974 puis, de 1974 à 1990, il est aide-mécanicien (appareils dentaires) et de 1991 à 2003, il est magasinier et responsable de dépôt dans une entreprise de génie civile.
Fondateur du Parti socialiste de Saignelégier (1966) et du Parti socialiste des Franches-Montagnes, F. participe à la mise en place des structures du Parti socialiste jurassien dont il préside le Congrès durant trois ans. Membre du conseil communal de Saignelégier (1968-1971) et du Parlement jurassien, d’abord comme député suppléant (1979-1980) puis comme titulaire (1980-1989). Ses principales interventions parlementaires concernent les finances (motions sur les rabais fiscaux, 1983, et sur la gestion de la Banque cantonale jurassienne, 1982), les entreprises (interpellation sur la fermeture des ateliers Longines à Lajoux, 1985), l’éducation (interpellation sur la réforme des structures scolaires, 1981) et les routes (motion pour la rénovation de la J18, 1988).
Membre du syndicat FTMH (dès 1958) et du Mouvement populaire des familles. Militant séparatiste, F. est membre du Groupe Bélier, du Rassemblement jurassien (RJ), et des militants Francs-montagnards.
Il participe à la réalisation du Centre de loisir des Franches-Montagnes, dont il préside ensuite la commission. Fondateur et membre du HC Franches-Montagnes, il y est successivement secrétaire-caissier, entraîneur et capitaine d’équipe. Membre du conseil de gestion de l’hôpital de district à Saignelégier.

Emma Chatelain, 23/08/2006
Dernière modification: 23/04/2012

Bibliographie

Daniel Jeanbourquin; Michèle Fringeli; Denis Moine, Jura souverain, Moutier, 1981, pp. 125-126
Informations transmises à l’auteur par Raymond Fornasier.