F | D

Lièvre, Ami (1938-)

Originaire de Courtemaîche. Né le 31 juillet 1938 à Porrentruy. Fils d'Armand Lièvre, officier d'état civil, et de Clairette née Faivre, pierriste. Epouse Pierrette Fritsch, aide-soignante. Trois enfants. Catholique. Après avoir obtenu sa maturité scientifique à l'Ecole cantonale de Porrentruy (1958), L. obtient un diplôme d'ingénieur chimiste à l'université de Berne (1967). Il suit ensuite une formation post-grade à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (1968-1978) puis à l'université de Neuchâtel (1978). De 1979 à 1996, il travaille comme chef du laboratoire des eaux du canton du Jura, laboratoire qu'il a créé et développé (1979-1982). En 1989, il mène à bien la modernisation du réseau d'alimentation en eau potable de la commune de Courtemaîche et de 2003 à 2006, il participe à différents projets de renaturation des cours d'eau. Il est en outre l'auteur de plusieurs publications scientifiques dans le domaine de la chimie de l'eau, dont Les eaux souterraines du Jura tabulaire d'Ajoie (1992, dans les Actes de la SJE) et Etude des causes de diminution des populations des poissons dans les cours d'eau jurassiens (2004, Office fédéral de l'environnement). Responsable des Jeunesses Socialistes (1970-1976), L. est ensuite élu comme député suppléant (1979-1982) puis titulaire (1982-1983) au premier Parlement jurassien. Conseiller communal de 1989 à 1996, président du PS Ajoie (1996-2005). En 1998, il est à nouveau élu au Parlement jurassien, de nouveau d'abord comme député suppléant (de décembre 1998 à février 1999) puis titulaire (dès février 1999). Ses principales interventions touchent notamment au domaine de la protection des animaux (motions de 1999, « Pour une gestion cohérente des animaux abandonnés », et de 2001, « Révision de la loi sur la pêche ») et de la gestion des eaux (deux motions en 2002 et une en 2005 ; un postulat en 2003), mais L. est aussi l'auteur de motions sur l'utilisation du bois indigène (2004), la loi sur les impôts (1999) et les archives de collectivités locales (2000) et d'un postulat sur le potentiel énergétique du canton (2006). Il est en outre le porte-parole du groupe parlementaire socialiste à l'occasion des débats et entrées en matière des budgets et des comptes de l'Etat (entre 2003 et 2006) et le porte-parole lors des débats relatifs à l'attribution de l'or de la BNS aux communes (2006). Membre du Rassemblement jurassien (RJ) dès 1966. Vice-président de la Fédération cantonale des pêcheurs jurassiens, L. est en outre membre de diverses associations de protection de l'environnement.

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 04/10/2006

Dernière modification: 31/07/2019

Bibliographie

Informations transmises à l'auteur par Ami Lièvre.

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Lièvre, Ami (1938-)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/4463-lievre-ami-1938, consulté le 21/07/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.