F | D

Riat, Jules (1871-1910)

De Courchavon. Né le 12 mai 1871 à Mormont (Courchavon). Décédé le 23 juillet 1910 à La Neuveville. Instituteur à Soubey (1890), puis à Mormont. Il devient ensuite professeur secondaire à Vendlincourt et président du synode scolaire d'Ajoie, avant d'entreprendre des études de droit à l'Université de Neuchâtel. Amis de la Société des Belles-Lettres de Neuchâtel (1903). Il obtient son brevet d'avocat et est nommé président du Tribunal du district de La Neuveville (1904). Il tente une carrière politique en Ajoie, d'abord comme candidat indépendant puis au sein du parti radical. Candidat malheureux au Grand Conseil bernois (1906), il se présente sans succès contre Ernest Daucourt à la préfecture d'Ajoie en 1910. Il est par ailleurs l'un des meneurs de la lutte contre l'alcoolisme dans le district de Porrentruy.

Auteur·trice du texte original: Pierre-Yves Donzé, 03/06/2004

Bibliographie

P.-Y. Donzé, "La lutte contre l'alcoolisme dans le Jura catholique à la Belle Epoque (1880-1914)", in L'Hôtâ, 2000, pp. 75-84 Belles-Lettres de Neuchâtel, Livre d'or, 1832-1960, [Neuchâtel], 1962, p. 367. Le Jura bernois, 25 juillet 1910

Suggestion de citation

Pierre-Yves Donzé, «Riat, Jules (1871-1910)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/5-riat-jules-1871-1910, consulté le 25/04/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.