Maître, Maurice (1892-1977)

Originaire de St-Brais. Né au Noirmont le 16 décembre 1892. Décédé au Noirmont le 17 juillet 1977. Fils de Léon Maître et de Laure née Erard, aîné d'une famille de cinq enfants. Epouse Amanda Cattin, le couple aura cinq enfants, dont Robert.
Ecoles primaire et secondaire au Noirmont, Ecole supérieure de commerce de La Chaux-de-Fonds, puis stages à Berlin et à Londres afin d'en apprendre la langue.
Industriel, il seconde son père au sein de l'entreprise horlogère familiale, dont il assure la direction commerciale. En 1928, avec ses frères, il transforme la fabrique en société anonyme Pronto Watch, Léon Maître et fils SA.
Promoteur de la Corporation horlogère des Franches-Montagnes (CHFM, dès 1922), président du Cartel neuchâtelois et franc-montagnard (1926-1931), président des Fabriques horlogères de Franches-Montagnes. Membre du comité de l'Association cantonale bernoise des fabricants d'horlogerie (ACBFH), du comité de la Chambre suisse d'horlogerie, du comité directeur de l'Information horlogère suisse et du comité de la FIDHOR. Membre de la Chambre cantonale bernoise du commerce et de l'industrie, au sein de laquelle il siège notamment aux côtés de Maurice Savoye, directeur des Longines, et Paul Brandt, directeur d’Omega.
Député au Grand Conseil bernois de 1926 à 1934 et de 1946 à 1950, membre de la commission des écoles normales.
Maire de la commune du Noirmont, président des assemblées de commune et de paroisse, président de paroisse et soutien à la construction de la nouvelle église, président de la commission de l'école secondaire. Moniteur de la FSG, animateur et soutien des sociétés locales. Conmmandant et instructeur du Corps des sapeurs-pompiers.
Engagé en service actif durant les deux Guerres mondiales en tant qu'officier du bataillon 24 puis comme capitaine et commandant de la compagnie frontière II/221.

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 20/06/2007
Dernière modification: 26/09/2018

Bibliographie

Roland Ruffieux, Le Mouvement chrétien-social en Suisse romande, 1891-1949, Fribourg, 1969, p. 472
L'Impartial, 20 juillet 1977
www.bijube.ch (26.9.2018)