Deutsch

Fabrique de ciment Robert Vigier SA (1890), Reuchenette

La Cementwerke Vigier AG est fondée en 1871 par Robert Vigier à Luterbach (SO). Elle est alors la première fabrique de ciment de Suisse. En 1890, une succursale est ouverte à Reuchenette. Le directeur en est Joseph Luterbacher, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1928.
A la mort du fondateur, en 1884, sa veuve, Georgina Vigier-Kiefer, associée à son père et à ses deux beaux-frères, reprend les rennes de l'entreprise en fondant une SA.
Dès 1892, la production du site de Reuchenette dépasse largement celle de la fabrique de Luterbach. En 1897, elle installe de nouvelles machines fonctionnant grâce à l'électricité produite à la Fabrique de pâte de bois de Frinvillier. En parallèle, elle se raccorde au réseau communal créé par la commune de Péry et équipe ses ateliers de l'électricité. Dès les années 1930, la production d'électricité se fait sur le site de Reuchenette grâce à l'installation de nouvelles turbines sur lesquelles sont montées des générateurs.
En 1898, elle produit 25'000 tonnes de ciment par an, une production qui augmente régulièrement jusqu'à 60'000 tonnes en 1912. La Première guerre mondiale causant un important recul des activités, l'entreprise Ciments Vigier SA se lie avec le goupe Holderbank, devenant ainsi le groupe le plus important de producteurs de ciment en Suisse (années 1920). Dès 1932, la maison-mère de Luterbach cesse toute production. Après la Deuxième guerre mondiale, les Ciments Vigier SA, sous la houlette de Robert Koch, petit-fils de Robert Vigier, administrateur de la société, va connaître un essor important. En 1971, elle produit 650'000 tonnes par an et en 1990, 800'000 t.
En 1994, elle rachète les infrastructures de la fabrique de bois de Rondchâtel (le terrain, les bâtiments, l'usine électrique et les moyens de production de l'électricité), alors propriété du groupe Biber Holding. La transaction n'affecte en rien la fabrication de pâte de bois, l'entreprise devenant simplement locataire des lieux.
Depuis 1995, elle fait partie du groupe Vigier Holding SA. Rachetée par le groupe français Vicat en 2001, elle continue néanmoins à opérer comme une entreprise autonome sur le marché suisse.

L'usine de Reuchenette est la dernière usine hydromécanique construite sur la Suze. Désormais, toutes les nouvelles constructions seront liées à l'électricité.

Emma Chatelain, 21/04/2009
Dernière modification: 5/05/2009

Fonds d'archives

Mémoire d'Ici, Saint-Imier, dossier documentation « Vigier SA »

Bibliographie

Bernard Romy, Le Meunier, l'horloger et l'électricien. Les usiniers de la Suze, 1750-1950, Intervalles, n° 69-70, automne 2004, p. 172-175

Lien: http://www.vicem.ch/default.asp?lang=f